☰ Menu eFinancialCareers

4 graphs pour identifier les meilleures et les pires activités où travailler en banque en 2015

où travailler en banque

Un début d'année plutôt sanglant dans les BFI...

Vous pensiez que la page des suppressions de postes était tournée, vous aviez tort. Certes des banques comme Goldman Sachs, Credit Suisse et UBS ont augmenté leurs effectifs au premier trimestre 2015. Reste que la tendance générale pour ce début de l’année est (encore) à la baisse du nombre de professionnels employés en front office par les grandes banques d’investissement dans le monde.

Au cours de ce dernier trimestre, 1.900 professionnels du front office ont perdu leur job, selon la dernière étude du cabinet de recherche et d’analyse Coalition. C’est autant de postes supprimés que pendant les six premiers mois de l’année 2014. Ces suppressions de début d’année marquent en outre une forte hausse par rapport au second semestre 2014, qui avait enregistré une stabilisation avec 200 emplois en moins sur la période.

Comme le graphique le montre, ci-dessous, les traders et les sales des activités FICC (fixed income, commodities and currencies), gourmandes en fonds propres, sont ceux qui ont le plus été concernés par les coupes d’effectifs.

Screen Shot 2015-05-20 at 12.43.01

Où faut-il mieux travailler ? Toutes les activités en rapport avec les métiers actions semblent en meilleure posture. Les revenus de ces activités ont réalisé des progressions à deux chiffres entre le 1er trimestre 2014 et le 1er trimestre 2015. Ces activités ont également resserré leurs effectifs mais de seulement 1% en un an.

Screen Shot 2015-05-20 at 13.13.29

C’est aussi le bon moment de travailler en M&A – les revenus de cette activité sont en hausse de 28%. Parallèlement, une hausse de 7% des revenus des activités ECM (equity capital markets) fait des émissions d’actions une division relativement protégée, surtout par rapport à leurs collègues de DCM (debt capital market), plus à risques, avec des revenus en baisse de 14%.

Screen Shot 2015-05-20 at 13.13.41

Vous ne voulez certainement pas aujourd’hui travailler dans les matières premières, les revenus des divisions commodities des banques d’investissement fondent comme neige au soleil. Si les activités de changes (FX) et taux ont rebondi au premier trimestre grâce au retour de la volatilité (un phénomène potentiellement passager), les credit traders, en particulier en high yield et produits structurés, ont eu un très mauvais démarrage en 2015.

Screen Shot 2015-05-20 at 13.13.53

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici