☰ Menu eFinancialCareers

Rémunérations : le match BNP Paribas vs Société Générale

remuneration BNP Paribas Société Générale

Les deux plus grandes banques françaises ont discrètement dévoilé sur leur site Internet leur rapport sur les rémunérations de leurs collaborateurs les mieux rémunérés et/ou ceux “dont les activités professionnels ont une incidence significative sur le profil de risque de l’entreprise” (les « material risk takers » selon la réglementation bancaire européenne).

Voici décortiqués les principaux éléments du rapport de BNP Paribas et de Société Générale.

BNP vs SocGen : qui se montre la plus généreuse et arrangeante avec ses collaborateurs ? Share on twitter

Meilleure banque pour gagner 1 million d’euros ou plus : BNP Paribas

Parmi les collaborateurs régulés, un certain nombre de collaborateurs des deux grandes banques françaises se sont vus attribués en 2014 une rémunération globale (fixe plus variable) égale ou supérieure à 1 million d’euros. Sans surprise, ils sont plus nombreux chez BNP Paribas (149 collaborateurs dont 33 en France) que chez Société Générale (109 collaborateurs). Cette différence s’explique par le fait que BNP Paribas emploie plus de collaborateurs en banque d’investissement que sa concurrente. BNP Paribas compte 830 professionnels régulés contre 550 chez Société Générale.

Cela dit, si vous appartenez à ce groupe de professionnels dont les rémunérations sont placées sous la surveillance des régulateurs, vous avez finalement autant de chance de gagner 1 million d’euros ou plus dans l’année que vous soyez employé de BNP Paribas ou de SocGen, soit 5% de probabilité.

Meilleure banque pour la rémunération totale (toutes activités confondues)*  : Société Générale

Bien que le niveau de rémunération globale ait baissé de 15% chez Société Générale et augmenter de 2.1% chez BNP Paribas, SocGen offre en moyenne une rémunération globale plus généreuse à ses collaborateurs soit 708,4k€ par tête en moyenne contre 625,6 k€  chez BNP Paribas.

Meilleure banque pour la rémunération totale dans les activités CIB : BNP Paribas

Le rapport rend compte des rémunérations d’une population variée, comprenant des employés en banque de détail et les fonctions de contrôle notamment. Si l’on regarde cette fois uniquement les populations de CIB (Corporate & Investment Bannking) – qui composent malgré tout la plus grande part des professionnels régulés – BNP Paribas prend la tête avec une rémunération moyenne par collaborateur de 833k€ en 2014 contre 795k€ chez SocGen.

Il est intéressant également de noter que dans ces activités, la rémunération moyenne par tête a très significativement augmenté par rapport à l’an passé soit + 22% environ dans les deux banques.

Meilleure banque pour le salaire fixe pour les collaborateurs CIB : BNP Paribas

Il y a à peu près 10% d’écart entre les deux banques en matière de fixe. Les collaborateurs CIB réglementés ont un salaire fixe moyen de 416k€ chez BNP Paribas, et 375k€ chez SocGen.

Meilleure banque pour le bonus des collborateurs CIB : SocGen

Dans les activités CIB, le variable a représenté 112% du fixe chez SocGen contre 100% chez BNP Paribas. Le bonus moyen est en fait assez similaire dans les deux banques quoique légèrement plus élevé chez Société Générale (420k€) que chez BNP Paribas (417k€).

La banque qui diffère le moins : BNP Paribas

La règle veut que la part différée du variable soit d’autant plus importante que le bonus est élevé. Mais SocGen se montre plus stricte que BNP Paribas en la matière. BNP indique un taux de différé de 40% à 60% lorsque SocGen informe que pour les rémunérations variables les plus élevées le taux de différé peut dépasser 70%. « Depuis 2012, le taux de différé a été porté à 100% pour la partie de la rémunération variable excédant 2 M€ », précise la banque au logo rouge et noir.

La banque qui étale le moins ses paiements de différés : SocGen

Chez Société Générale, l’acquisition de la part différé du bonus s’effectue cependant plus vite : en trois ans par tiers, avec une première échéance en numéraire et les deux suivantes en équivalents actions. BNP Paribas, quant à elle, paie les bonus soumis à différé en 8 échéances, avec un dernier paiement en septembre 2018, soit 3 ans et 9 mois après l’exercice de référence.

*hors dirigeants mandataires sociaux



commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici