☰ Menu eFinancialCareers

Les six métiers les plus prometteurs en finance d’ici à 2025

emplois prometteurs en finance

Les financiers se sont accoutumés aux divers programmes de transformation et autres plans d’adaptation mis en place par leur employeur pour contrer les effets de la crise. Malgré les lourdes conséquences sur l’emploi de ces mesures, les employés de l’industrie financière sont encore loin d’en avoir fini avec les bouleversements de leurs métiers.

Le secteur financier doit maintenant réussir sa mutation industrielle et technologique. Et en matière d’innovation, les grandes institutions se voient aujourd’hui sérieusement challengées par des entrepreneurs de la FinTech, d’ailleurs souvent d’anciens employés.

S’il y a une institution qui connaît bien tous ces sujets c’est Finance Innovation. Ce pôle de compétitivité dédié aux secteurs de la finance a labellisé plus de 200 projets innovants et accompagné 500 startup depuis sa création en 2008.

En début d’année, le pôle a lancé un appel à projets national* pour relever les « nouveaux défis du secteur » et développer les filières stratégiques. Une initiative inédite visant à soutenir, y compris financièrement, 100 startups par an.

Au-delà des afficionados de l’entreprenariat, le rapport qui accompagne l’appel à projets est de nature à intéresser l’ensemble des employés de la finance. En à peine 30 pages, ce rapport détaille les défis et les domaines d’innovation prioritaires sur les dix prochaines années. Certes le volume de transformations en jeu est parfois compliqué à saisir, néanmois la mécanique est bien enclenchée et les changements inéluctables.

Voilà pourquoi nous avons décidé – à partir de ces notes et d’une rencontre avec Maximilien Nayaradou, directeur des projets R&D chez Finance Innovation – d’établir une liste de métiers promis à un bel avenir en finance à un horizon de dix ans Share on twitter, avec un focus particulier sur la banque et la gestion d’actifs. Outre ces métiers en vogue, il apparaît également évident que dans un monde 3.0 l’ensemble des métiers devront se réinventer : du marketing au commercial en passant par les RH.

  • L’ingénieur informatique / data

Le premier grand défi d’innovation transverse – tous secteurs financiers confondus – est sans surprise l’intégration des nouvelles technologies de l’information et de la communication. En banque comme en gestion, la demande de développeurs va aller croissante pour faire face à la dématérialisation de la relation clients, pour développer des technologies d’automatisation des passages d’ordres et de nouveaux services en ligne associés notamment aux nouveaux systèmes de paiement ou encore pour accompagner l’émergence de nouvelles plateformes boursières.

Dans ce contexte, « la compétence Big Data sera de plus en plus incontournable pour les acteurs bancaires, fintech ou encore les sociétés de gestion qui devront renforcer l’interopérabilité des données. Parallèlement, on peut s’attendre à une demande croissante des spécialistes aguerris aux problématiques de migration et de modernisation des plateformes ainsi que des data scientists, chargés de traiter les données sur un plan statistique », anticipe Maximilien Nayaradou.

Enfin, les experts en sécurité numérique des données ne seront pas en reste tant la gestion du Cloud computing devient un sujet central pour les sociétés financières. Dans ce sillage, les compétences en matière de cryptographie mais aussi de cybercriminalité figureront parmi les priorités de recrutement de ces employeurs.

  • L’ingénieur financier

La gestion des risques au sein des établissements financiers est une matière en perpétuelle évolution surtout dans un contexte d’accroissement continu des exigences réglementaires. La demande de quants, d’économètres et autres actuaires n’est donc pas prête de faiblir. Et ce malgré la tendance à la standardisation des produits et une attrition des acteurs sell-side.

Ces professionnels se réjouiront également du retour de la titrisation, qui marque le basculement du modèle « originate-to-hold » vers le modèle « originate-to-distribute ». Ou comment permettre aux banques d’améliorer la liquidité de leur bilan en transférant aux investisseurs une partie de leurs actifs et des risques associés. Si le retour en grâce de ce type de montages financiers, largement décriés depuis la crise des subprimes, se confirmait, les perspectives d’emploi pour ces ingénieurs financiers seraient probablement assurées pour les prochaines années.

Des startups à l’instar de Finexkap qui titrise les créances clients se sont déjà engouffrés dans la brèche avec un certain succès : la société a récemment levé 23 millions d’euros.

  • L’analyste extra-financier et spécialiste des PME

Le modèle de la recherche actions étant en pleine crise, le métier d’analyste est aujourd’hui dans une mauvaise passe. Mais l’émergence de plateformes web offrant un accès facilité aux données pourrait d’ici quelques années changer la donne.

Finance Innovation croit d’ailleurs au développement de nouveaux modèles de notation. Des startups comme IDMidCaps et Beyond Ratings montrent que le champ des possibilités est large que l’on soit sur le terrain de l’analyse extra-financière (ISR, réputationnel…) et/ou des PME.

« La désintermédiation bancaire entraine nécessairement le développement du shadow banking pour financer l’économie, autrement dit des acteurs alternatifs comme les fonds de dette ou les plateformes de crowdfunding qui ont besoin d’analystes », explique Maximilien Nayaradou.

Enfin, les acteurs sont poussés à repenser constamment leur gestion des risques et renforcer leurs équipes d’analystes pour enrichir leur recherche sur les différents types de risques du côté des assureurs (longévité, démographie, catastrophes naturelles…) ou encore développer de nouvelles méthodologies des risques de portefeuille pour les gérants intégrant davantage l’aspect extra-financier.

  • Le juriste / spécialiste compliance

La supervision et la surveillance prudentielles occupent beaucoup les esprits des établissements financiers et conditionnent en bonne partie leur stratégie à moyen terme.

Aussi l’anticipation et la mise en application des règles (Bâlle III, Solvency II, EMIR, CRD4…) les obligent à staffer leurs équipes de compliance mais aussi plus largement s’intéresser aux profils de juristes en soutien des métiers ou sur des fonctions support (type RH avec des spécialistes « comp & ben » qui maîtrisent les nouveaux enjeux liés à l’encadrement de la rémunération).

  • Le spécialiste du « collatéral »

Le renforcement de la régulation des marchés de gré à gré (“over-the-counter” – OTC) avec le nouveau règlement européen EMIR (European Market Infrastructure Regulation) entraîne une compensation centralisée des produits dérivés. L’usage rendu systématique des chambres de compensation va amener ces dernières à recruter et/ou faire monter en compétences leurs gestionnaires de garanties chargés d’évaluer la nature des collatéraux fournis par les banques.

Parallèlement, « la réglementation va avoir un impact sur la gestion du collatéral au sein des établissements bancaires avec des besoins renforcés de spécialistes en charge de ces risques  », explique Maximilien Nayaradou.

  • Le physicien / statisticien

L’intelligence économique en finance suppose une meilleure anticipation des signaux faibles. « Pour la gestion d’actifs en particulier, la physique va prendre une importance croissante pour aider les sociétés à adapter les modèles à la réalité. C’est ce qui explique l’intérêt de ces employeurs dans le futur pour plus de profils maîtrisant la mécanique des fluides, la physique statistique ou encore la théorie du signal », anticipe Maximilien Nayaradou.

*L’appel à projets sera clôturé le le 30 avril. Déjà une centaine de candidatures à été reçue par le Pôle, dont vraisemblablement un tiers sera retenu. Les six filières stratégiques retenus sont la banque, l’assurance, la gestion d’actifs, l’économie sociale et solidaire, les métiers du chiffre et du conseil et l’immobilier. 

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici