☰ Menu eFinancialCareers

Qui sont les meilleurs employeurs de la finance en France ?

salariés heureux en finance

Les atouts des établissements financiers suffisent-ils à rendre heureux leurs employés ?

L’industrie financière française bichonne-t-elle ses employés ? On pourrait spontanément le penser. Share on twitter Les rémunérations qu’elle offre sont sans conteste plus élevées que dans n’importe quel autre secteur, et constituent logiquement la première motivation des jeunes recrues qui entrent en banque. La sécurité de l’emploi dans le secteur a été finalement assez peu ébranlée en France, en dépit des secousses provoquées par la crise financière de 2009. Les banquiers français ont été dans l’ensemble bien plus épargnés par les suppressions de postes que leurs confrères londoniens. Enfin, la convention collective du secteur bancaire est particulièrement généreuse pour ses salariés (39 jours ouvrés de congés et de repos par an, un congé maternité supplémentaire de 45 jours rémunérés normalement par l’entreprise, 5 jours pour le mariage…).

Mais cela suffit-il au bonheur des employés du secteur ? Le magazine Capital a publié son nouveau Palmarès des 400 meilleurs employeurs en France. Aucun employeur du secteur financier n’apparaît dans le Top 10, dont les trois premières places reviennent à L’Oréal, Airbus et Procter & Gamble.

La Caisse des Dépôts en “vedette”

Dans cette première méga-enquête* du genre, réalisée de manière indépendante et anonyme auprès de 10.000 salariés, la Caisse des Dépôts et Consignations est le premier employeur du secteur à être cité dans ce classement, à la 24e place. L’institution qui emploie plus de 5.700 personnes en France obtient une note de 7,94 / 10 grâce à une quasi sécurité de l’emploi et aux rémunérations jugées confortables. Les cadres dirigeants du groupe ne démentiront pas ce dernier point, une soixantaine d’entre eux se sont partagé 8,3 millions d’euros d’actions gratuites au titre des exercices 2009 à 2013. Pendant cette période, 20% des dividendes sont allés aux salariés. Une pratique que la Cour des Comptes a dénoncée dans son rapport annuel publié cette semaine.

Aucun autre établissement n’apparaît dans le top 40 de Capital. Les gros acteurs de la bancassurance brillaient par leur absence également dans les derniers classements de l’Institut Great Places to Work, trustés par les cabinets de conseil et les SSII. Sur le site Glassdoor.fr, les salariés des grands établissements financiers accordent des appréciations correctes à leur employeur, sans plus. Natixis obtient la meilleure note du secteur bancaire avec 3,6 /5.

Il faut dire que la crise n’a pas ménagé les banquiers – entre transformation des métiers, recherche constante d’abaissement des coûts, réorganisations, industrialisation des process… Tout cela pèse sur le moral des troupes. Les employés de l’assurance semblent moins avoir été affectés par les bouleversements suscités par la crise. Pour preuve, chez les 3 meilleurs employeurs du secteur selon Capital (Gras Savoye, Malakoff Médéric et Maaf Assurances), le turnover ne dépasse pas 1%, indique le magazine. Quant aux grands cabinets d’audit/comptabilité, le rythme imposé aux équipes est compensé par le passeport que constitue une telle expérience pour la suite de leur carrière professionnelle.

Certains employeurs de la finance se démarquent sur les thèmes du bien-vivre au travail Share on twitter :

De belles perspectives de carrière : Chez Allianz et BNP Paribas, la possibilité de consulter l’ensemble des offres à pourvoir en interne via l’intranet est particulièrement apprécié ; chez Maaf, également forte culture de la mobilité, et possibilité de « tester » le job pendant plusieurs jours avant de postuler.

De bonnes conditions de travail : Credit Agricole salué pour son nouveau QG, le « campus Evergreen » à Montrouge ; AG2R La Mondiale pour avoir réduit les open spaces et aménager les bureaux pour une meilleure accoustique et donc une meilleure concentration ; Maaf pour son souci de l’ergonomie des postes de travail.

L’équilibre vie pro-vie perso : Chez BNP Paribas et Allianz, les managers ne sont pas censés envoyer d’emails en soirée ou le week-end, ni d’organiser de réunions après 18h ; Chez Malakoff Médéric, ce sont ses 56 jours de congés (après 10 ans dans la société).

La promotion de l’égalité homme-femme : AXA, où le nombre de manageuses est passé de 18% en 2006 à 31% en 2013 ; même performance chez Allianz ; MAAF, également a pris des mesures dans ce sens (techniques de mentorat par des cadres dirigeantes aux plus jeunes).

Les classements de Capital en Banque, Assurance et Audit /Compta :

Capital---Banque

Capital---Assurance

Capital---top-cabinets-audi

*L’institut Statista a réalisé cette enquête pour Capital sur la base d’un échantillon de 10.000 employés travaillant dans des groupes employant au moins 500 personnes. Ces derniers ont été questionnés sur la politique RH de leur employeur, mais aussi de leurs concurrents de manière anonyme, et sans que leur employeur en soit informé.


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici