☰ Menu eFinancialCareers

BNP Paribas, 3ème entreprise la plus « gay friendly » du monde

Man wearing shirt and rainbow tie

L’annonce nous vient d’Amsterdam, où est basée la fondation Workplace Pride, qui a réalisé la première étude mondiale sur l’inclusion des personnes LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres) dans l’entreprise. Résultat : BNP Paribas arrive en 3e position, derrière IBM et Dow Chemical.

Pour cette première enquête du genre, seuls 19 employeurs majeurs ont accepté de jouer le jeu et compléter les questionnaires. Il a fallu deux ans à la fondation Workplace Pride pour mettre en place ce Global Benchmark, avec le soutien de l’Université de Leyden aux Pays-Bas. Celui-ci passe en revue 7 séries de questions mesurant l’inclusion des personnes LGBT sur leur lieu de travail (directive et communication, réseaux d’employés, inclusion et engagement, soutien et avantages, compétences et suivi, engagement auprès des clients et des prestatiares).

Représenté par 4 groupes, le secteur financier ne fait pas franchement bonne figure avec une note finale moyenne de 51/100, avant-dernier du classement par secteur. Heureusement, BNP Paribas sauve la réputation des établissements financiers (et relève les compteurs) avec sa note de 76/100. Seuls IBM et Dow Chemical font mieux, avec respectivement 86/100 et 80/100.

Ce n’est pas la première fois que le groupe bancaire français est salué pour sa politique en faveur des personnes LGBT. L’an dernier, aux Etats-Unis il avait été élu « Best Place to Work for LGBT Equality » par la Human Rights Campaign, la première association américaine de défense des minorités sexuelles.

Sans surprise, quelles que soient leur secteur, les grands groupes – dont Workplace Pride préfère taire les noms à l’exception des cinq premiers – affichent de bons résultats en matière de communication et de directives. Pour l’implémentation de ces politiques, la mesure des avancées ou encore l’engagement avec des fournisseurs et clients LGBT, c’est une autre histoire. Cela relève même franchement de la fiction pour la plupart des multinationales, tous secteurs confondus.


LIRE AUSSI

Dans la finance, révéler son homosexualité peut parfois coûter cher…

INFOGRAPHIE : La diversité, vrai défi mais réalité encore peu palpable en finance

La finance française fait-elle bande à part en matière de mixité ?

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici