☰ Menu eFinancialCareers

Du middle au front-office : une mobilité remise en cause ?

L’affaire Jérôme Kerviel aura vraisemblablement des dommages collatéraux. L’interdiction de passer du middle au front-office figurera-t-elle au tableau?

L’affaire Jérôme Kerviel – Société Générale fait couler beaucoup d’encre. Mais cette fraude massive risque d’avoir d’autres incidences notamment auprès des employés de banque. Va-t-elle ainsi conduire les dirigeants bancaires à reconsidérer les évolutions de carrière à la Kerviel ?

Pour resituer son parcours, ce jeune homme a débuté sa carrière au back/middle-office de la Société Générale en 2000 pour intégrer, courant 2006, le front-office. De ces diverses expériences, il aura découvert et appris l’ensemble des procédures de contrôle, ont expliqué les dirigeants de la banque. Un savoir qui lui a permis de construire une sorte d’entreprise dissimulée en camouflant ses positions grâce à un montage élaboré de transactions fictives. Cette affaire, bien qu’exceptionnelle, n’est cependant pas la première du genre. Rappelez-vous la fraude du trader Nick Leeson de la Barings.

Au Luxembourg, il n’est pas fréquent de passer du middle au front-office mais ce n’est pas rare pour autant, commente Alain Bastin, responsable des relations externes de PRiM ( Luxembourg association for Risk Management Professionals). Par contre, je ne pense pas que cette affaire puisse avoir un impact à ce niveau.

Renforcement des fonctions support ?

Au-delà de la nécessité d’élever une muraille de Chine plus étanche entre le front et les fonctions support, Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, a récemment déclaré: Nous allons nous concentrer sur le renforcement des contrôles.

Si les banques, y compris la SG, n’ont pas stoppé leur recrutement avec la crise, elles pourraient toutefois réviser leurs priorités. Certains anticipent une poussée du recrutement sur les fonctions supports (contrôle, gestion des risques) aux dépens du front-office.

D’autres se montrent plus prudents. Il y aura un renforcement des procédures. Maintenant le fait de rajouter du monde n’est pas la solution. Il faut des professionnels aux postes clés avec des gens de qualité, nuance Alain Bastin.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici