☰ Menu eFinancialCareers

Les niches de recrutement en front-office dans le monde aujourd’hui

Les établissements sont très exigeants sur les profils recherchés.

Les établissements sont très exigeants sur les profils recherchés.

Les front-offices des banques d’investissement en France ont perdu 2,6% de leurs effectifs en 2013, selon l’Association Française des Banques. Le recul est moins important qu’en 2012 (-10%) mais l’environnement fiscal, social (taxe sur les salaires) et réglementaire (spectre de la taxe européenne sur les transactions financières) laisse peu espérer un retournement de tendance rapide du marché de l’emploi dans le secteur.

Les craintes ne sont pas que françaises puisque plusieurs grandes banques internationales ont décidé de réduire la voilure voire de se retirer d’activités, des métiers de taux en tête. Ainsi malgré un bon premier trimestre – plutôt une rareté cette année – Morgan Stanley a rejoint la légion des banques (Deutsche, UBS, Barclays, RBS…) annonçant des coupes dans leurs équipes de taux et de changes. Goldman Sachs aurait également suivi le mouvement la semaine passée, tandis que Credit Suisse envisage, à son tour, de se séparer d’une partie de son activité de trading obligataire aux Etats-Unis.

Pour autant, ces mauvaises nouvelles n’empêchent pas des recrutements d’avoir lieu. Et les professionnels de la compliance et les profils IT ne sont pas les seuls à bénéficier des faveurs des employeurs. Le cabinet de recrutement anglo-saxon Selby Jennings spécialisé en finance vient de publier une série de rapports sur les secteurs qui embauchent. Si vous voulez postuler pour des postes en front-office où votre CV sera accueilli avec enthousiasme, essayez plutôt ces marchés niches :

1 – Postes de sales buy-side et de marketing (niveau analystes et associate) en Suisse

Oubliez Londres, essayez plutôt Zurich ou Genève. Selby Jennings indique une pénurie de professionnels juniors en vente et en marketing dans les fonds suisses. A tel point que ces derniers ne mettent pas moins de 4 mois à trouver les bons profils contre 1 mois à Londres.

Si vous êtes un candidat, l’inconvénient est que les fonds suisses sont très exigeants. Ils ne vous embaucheront probablement pas à moins que vous parliez français, allemand et anglais – couramment.

2 – Des postes de VP jusqu’à executive directors dans les hedge funds américains

Les hedge funds aux Etats-Unis ont recruté et continueront à recruter des profils expérimentés dans le trading electronique mais aussi dans le trading quantitatif orienté sur les actions américaines. Cependant, Selby Jennings prévient que ces structures pointilleuses dans leur recrutement, recherchent en priorité des professionnels avec de l’expérience (4 à 10 ans), qui ont de surcroît déjà travaillé au sein de fonds quantitatifs.

3. Postes d’analystes et associates dans les équipes de trading électronique au sein des banques aux Etats-Unis

Le trading électronique est un secteur en pleine ébullition et a constitué l’activité pour laquelle les banques aux Etats-Unis ont le plus recruté au 1er trimestre, selon Selby Jennings. Les banques d’investissement veulent cependant surtout débaucher des talents chez leurs concurrentes. Sur ce marché, il y a une véritable pénurie de professionnels du trading électronique avec 2 à 5 ans d’expérience.

4. Postes d’analystes senior dans les sociétés de gestion en Asie

Enfin, Selby Jennings a enregistré de nombreuses embauches d’analystes seniors au sein des sociétés de gestion basées en Asie. Les analystes dotés d’une expérience de 7 à 12 ans seraient ainsi très convoités sur les marchés asiatiques. Les analystes high yield et distressed debt connaissant le marché chinois seraient les plus prisés. La demande en Asie pour des analystes plus juniors basés en Asie à des niveaux associate et vice-président devrait également prendre bientôt le relais. Les sociétés asiatiques n’ont en effet pas assez formé de jeunes diplômés ces dernières années. Toutefois, les candidats à ces postes devront faire valoir une expérience solide de la modélisation financière, qui fait aujourd’hui défaut.

LIRE AUSSI

Les priorités de recrutement des grandes banques étrangères en 6 graphs

L’industrie financière en France n’est plus porteuse, vers quels secteurs se tourner ?

Les 13 secteurs financiers les plus porteurs (à moyen et long terme)

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici