☰ Menu eFinancialCareers

Sites comparatifs, ça marche aussi pour trouver votre employeur idéal !

comparaison 459956463

Choisir son futur employeur n’est pas une décision qui doit être prise à la légère. Nombreux sont les critères à prendre en compte : salaires et avantages sociaux bien sûr, mais également management, culture, environnement de travail, développement professionnel et bien d’autres éléments encore. Pour vous y aider, des sites de notation des entreprises par leurs propres salariés passent au crible tout ou partie de ces éléments.

Les informations que vous y trouverez sont à prendre avec précaution : si ces sites avouent écarter d’emblée les déclarations farfelues (ex : salaire astronomique pour un poste sous-qualifié), les entreprises notées ne sont pas à l’abri de règlements de comptes. Certains sites comparatifs comme notetonentreprise.com, lancé en 2008 et disparu deux ans plus tard, ont d’ailleurs dû mettre la clé sous la porte suite à des plaintes en diffamation déposées en cascade par les entreprises.

Afin de vous faire gagner du temps dans le dédale des sites existants, voici donc un guide des sites comparatifs et/ou de partage qui peuvent vous aider à choisir votre employeur en finance sur la base de critères significatifs. A vous de faire votre choix, en connaissance de cause…

Salaire fixe

Vous pouvez bien sûr jeter un œil aux études de rémunérations annuelles publiées par les grands cabinets de recrutement par fonction, ancienneté, zone géographique et taille d’entreprise. Mais si vous ciblez une entreprise bien précise, vous feriez mieux de consulter un site comme meilleures-entreprises.com fondé par Laurent Labbé, ex-DRH de L’Oréal qui intervient également régulièrement dans les Master 2 RH du CIFFOP et du CELSA sur des problématiques de Marque et Réputation Employeur.

Vous y apprendrez qu’un débutant en banque d’investissement chez Morgan Stanley France gagne un salaire fixe de 70 k€ contre 50 k€ chez SGCIB. Pour les profils seniors (6 à 10 ans d’expérience), il sera toujours intéressant de savoir, notamment au moment de négocier votre salaire d’embauche, que l’un de vos homologues chez BNP Paribas perçoit un fixe annuel de 76 k€. A vous de surfer plus en détail en fonction de votre poste et des établissements que vous visez. Sur certains sites comme meetingjob.frqui se définit comme un outil communautaire ayant pour vocation de fournir de l’information à de futurs employés sur leurs futures entreprises, l’inscription est obligatoire. Vous devrez alors vous aussi renseigner votre salaire de façon anonyme.

Bonus, primes et compléments de salaire

Le régulateur oblige les banques françaises à communiquer sur leurs politiques et pratiques de rémunération, en particulier sur la part et la structure des bonus distribués en front-office des BFI. Les informations, disponibles en ligne sur leur site Internet, sont néanmoins difficilement trouvables (souvent dans la section Investisseurs, sous l’onglet appelé ” information réglementée “). Des données que vous pourrez compléter en surfant sur le site Emolument.com, un outil de comparaison de bonus & salaires, dont le co-fondateur n’est autre que Thomas Drewry, ex-dirigeant du cabinet de chasse de têtes Veni Partners spécialisé dans les services financiers. Entièrement gratuit et anonyme, le site se base sur un modèle ‘contribute-to-consume’ : il faut saisir ses propres données de salaire et bonus afin d’obtenir un rapport détaillé sur son job.

Sur les éléments de rémunération autres que les bonus, les informations abondent. Preuve en est sur le site avantage-entreprise.comfondé par deux consultants en informatique et en ressources humaines qui ont constitué une importante base de données des avantages salariés à partir de sources diverses : employeurs, contributions des salariés, syndicats ou informations disponibles en ligne. On y apprend ainsi que BNP Paribas, Société Générale et HSBC proposent les primes les plus avantageuses. Si au Crédit Agricole, la prime d’intéressement représente chaque année deux mois de salaire supplémentaires, en plus du 13e mois, à la BNP, on peut monter jusqu’à quatre mois de primes en plus du 13e mois.

Temps de travail /congés payés

La convention collective (téléchargeable ici) de l’Association française des banques (AFB) est particulièrement généreuse pour les salariés du secteur, qui bénéficient par exemple de 39 jours ouvrés de congés et de repos par an, d’un congé maternité supplémentaire de 45 jours (rémunérés normalement par l’entreprise), de cinq jours pour leur mariage…

La loi fixe le nombre de congés payés à 2,5 jours ouvrables par mois de travail effectif chez le même employeur, soit 5 semaines de congés payés par an. Avec 30 jours de congés payés par an ou plus, Euler Hermes (Allianz), Maaf Assurances, Amundi, Mazars ou encore Natixis AM (BPCE) sont parmi les mieux lotis. En nombre de jours RTT, c’est Neuflize OBC (ABN Amro) qui tient la corde avec 25 jours par an, contre seulement 10 pour Natixis AM. Enfin, en matière d’aménagement du temps de travail (flexibilité des horaires, possibilité de télétravail…), la Banque Postale semble être la mieux placée parmi les établissements financiers recensés par le site avantage-entreprise.com.

Avantages en nature

Certes, ce critère ne permet pas à lui seul de garantir le bien-être. Mais les données que nous publions apportent un critère de décision supplémentaire dans une recherche d’emploi. Ces informations peuvent aiguiller les salariés vers des entreprises qui ont plus de chance de leur correspondre“, rappellent les fondateurs du site avantage-entreprise.com, dont l’analyse des données vous permettra d’affiner vos choix en fonction de vos centres d’intérêts. Car mis bout à bout, les avantages en nature (protection sociale, participation aux repas, véhicule de fonction, etc.) peuvent finir par faire la différence entre deux postes payés à l’identique.

Ainsi, les gros mangeurs préfèreront travailler pour de grosses structures qui disposent d’un restaurant d’entreprise, tandis que ceux qui se contentent de sushis à emporter ne verront pas d’inconvénient à être payés en tickets restaurants dans des structures plus petites. Les sportifs privilégieront les sociétés qui disposent d’un salle de sport, les jeunes parents d’une crèche d’entreprise et les voyageurs en herbe de chèques vacances. Dans la classement des services aux salariés (crèche d’entreprise, parking, salle de sport), c’est BNP Paribas Securities Services (BP2S) qui arrive en tête.

Ambiance au travail

L’ambiance au travail est un élément à ne pas négliger. D’après le classement ‘HappyAtWork’ du site meilleures-entreprises.com, les cinq premières entreprises de plus de 5.000 salariés où ‘il fait bon travailler’ dans la banque, la finance et l’assurance sont dans l’ordre : Allianz, Groupe Axa, HSBC France, Groupe Crédit Mutuel, Groupama, BNP Paribas, Maaf Assurances, Natixis, Société Générale et Groupe Crédit Agricole. Chez les entreprises de moins de 5.000 salariés, Barclays Bank, Banque Postale et BRED Banque Populaire arrivent en tête.

Ce qui plaît le plus aux salariés d’Allianz par exemple ? La ‘politique de Gestion des Ressources Humaines’, le fait qu’elle soit une entreprise ‘très à cheval sur la conformité’ ou encore ‘l’esprit de formation’. Si vous postulez pour un stage, alors mieux vaudra envoyer votre candidature chez Bpifrance, Amundi, Groupe Crédit Agricole, BNP Paribas ou encore BRED Banque Populaire, réputées être les plus aux petits soins avec les stagiaires. Ces derniers pourront par ailleurs aller surfer sur le site notetonstage.fr où ils découvriront que parmi les établissements les mieux notés par les stagiaires figure Banque Populaire Direct, suivie de Dexia.

Réputation / Culture d’entreprise

Le site MonkeyTie, fondé par une bande de copains ayant décidé de créer le site qui leur permettrait de trouver un travail dans une entreprise correspondant à leurs valeurs, propose aux candidats un système prenant en considération la culture de l’entreprise. Autre piste à explorer : le site Great Place to Work et son fameux classement Best Workplaces France, même si historiquement les acteurs de l’industrie financière y sont très peu représentés, à quelques exceptions près comme AXA ou la Financière de l’Echiquier. 

Le site Glassdoor.com, en anglais, est lui, véritablement collaboratif et, comme sur un tripadvisor, fait l’agrégation des notes données par les internautes employés d’une société pour obtenir une note globale, moyenne des notes obtenues sur les différents critères (Culture & Values, Work/Life Balance, Senior Management, Comp & Benefits, Career Opportunities). Dans le classement 2016 des PDG en France qui ont le plus la cote auprès de leurs salariés, on note la présence de trois patrons de banque. Devinez lesquels…


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici