☰ Menu eFinancialCareers

Huit graphiques de McKinsey pour comprendre de quoi sera fait l’avenir des banques d’investissement

Le faucheur en aura peut-être (bientôt) après vous..

Le faucheur en aura peut-être (bientôt) après vous..

McKinsey & Co vient de publier un copieux rapport sur l’état du secteur bancaire. Selon les auteurs, les établissements bancaires ne sont pas au bout de leur peine, ils devront limiter leur offre de produits, avoir davantage recours aux plateformes électroniques, réduire les effectifs, baisser les rémunérations, engager des stratégies de rapprochement dans certaines activités …

Voici les graphiques qui constituent la colonne vertébrale du rapport. Vous allez encore certainement entendre parler de suppressions d’emplois…

1. En moyenne, les banques ont supprimé 1.000 postes en front office chaque année depuis 2010, pourtant la part des coûts par rapport aux revenus a continué de progresser.

Mckinsey 1

2. Une fois le coût qu’ils représentent déduit, les professionnels du front office ne se  révèlent pas si profitables que ça…

Mckinsey 2

3. Retour en arrière de l’industrie… de 8 ans

Mckinsey 3

4. Les marchés européen et nord-américain au point mort

Mckinsey 4

5. Il faut s’attendre à de nouvelles suppressions de postes

Mckinsey 5

6. L’enveloppe des rémunérations des banquiers baissent, tandis que les dépenses dédiées aux technologies et aux métiers support progressent

Mckinsey 6

7. Les activités de dettes sont celles qui dégagent le plus de marge. Les profits des activités M&A sont largement absorbés par les rémunérations.

Mckinsey 7

8. D’ici à 2017, la part des revenus dégagés par l’Asie sera supérieur à celle générée par l’Amérique du Nord.

Mckinsey 8

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici