☰ Menu eFinancialCareers

Les meilleures perspectives de carrière en finance (et ce sont des financiers suisses qui vous le disent)

job orientation

En Suisse, comme ailleurs, les financiers ont le blues. Côté salaires, un banquier suisse sur cinq n’a pas reçu de bonus cette année, relève une enquête publiée hier par le portail financier suisse finews.ch et l’agence de communication Communicators. Trois quarts des personnes interrogées (76%) s’attendent à ce que cette composante variable du salaire continue de baisser au cours des cinq années à venir. Près de la moitié (47%) s’attendent également à une baisse des salaires fixes d’ici à 2018.

Côté emploi, ce n’est pas non plus la panacée puisque plus de la moitié des banques privées en Suisse ont réduit leur effectif l’an passé, même si les plus importantes ont continué à recruter, indique un rapport publié fin août conjointement par KPMG et l’Université de Saint-Gall (HSG). Pire : un quart de ces établissements devraient disparaître d’ici à trois ans, selon cette étude.

Oubliez l’investment banking, pensez désormais “juridique” !

Pour ceux que ces perspectives ne rebutent pas, les 500 financiers suisses qui ont répondu à l’enquête en ligne du site finews.ch donnent quelques conseils de carrière. D’abord côté orientation, optez pour le “Legal & Compliance” voire “l’Asset Management”, identifiés comme les secteurs présentant les meilleures perspectives de carrière pour  respectivement 75% et 51% des sondés. Seules 11% des personnes interrogées trouvent que l’Investment Banking offre d’intéressantes possibilités.

En matière de compétences, la majorité des financiers suisses parient sur la nécessaire “maîtrise approfondie” des grandes langues européennes, sur les “capacités de réseautage” et les “compétences juridiques”.

A LIRE AUSSI :

Trois vraies pistes de métiers bancaires qui recrutent

Les 15 jobs “phare” en banque jusqu’en 2020

Pour assurer sa carrière dans le secteur financier, l’idéal serait d’ailleurs aujourd’hui  d’achever des études supérieures de droit, selon 55% des financiers interrogés (près de 10 points de plus en un an). À défaut, 51% des répondants (contre 44% en 2012) conseillent des études de haute école spécialisée en contrôle de gestion ou en Compliance Management (gestion de la conformité réglementaire).

Illustration avec un programme de l’ESCP Europe

Dans ce contexte, pas étonnant donc que l’ESCP Europe ait choisi la régulation financière et l’union bancaire comme sujet pour le séminaire d’intégration au Parlement européen cette semaine de ses 830 élèves issus de ses cinq campus européens. À l’issue du séminaire, les étudiants devront élaborer une proposition législative concrète et réelle afin de permettre à l’Europe de sortir de la crise. Puisqu’on vous dit que la régulation financière est une voie d’avenir !

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici