☰ Menu eFinancialCareers

CONSEILS D’UN VÉTÉRAN : Comment réussir en tant que junior

Assurer le succès de votre premier emploi est une étape importante dans votre carrière. En regardant depuis le trottoir les bureaux d’un building de 53 étages, je me souviens de ma première journée de travail. C’était effrayant, passionnant, et assez intimidant.

Vingt-quatre ans plus tard, sur la base de ce que j’ai appris, voici quelques bons réflexes à avoir dès le départ. Mon conseil principal, c’est que vous devez aborder ce nouveau défi avec calme et intelligence.

Résistez à la tentation d’en faire trop au détriment de votre santé ou de votre réputation : il n’est pas bon de faire un burn out ni de vous mettre les gens à dos à cause d’un comportement excessif. Si vous voulez réussir vos premières années dans le monde du travail, vous aurez besoin de :

1. Savoir ce que l’on attend de vous

Renseignez-vous sur ce que l’on exige de vous : demandez-le à votre patron, lisez la grille d’évaluation, et parlez-en à ceux qui ont fait le même travail que vous avec succès.

2. Privilégier l’essentiel

Toujours répondre aux attentes et si possible les dépasser, mais ne faites rien de plus tant que vous n’aurez pas rempli vos objectifs de base. Si vous n’êtes pas en mesure de les tenir, parlez-en tout de suite avant qu’il ne soit trop tard pour que l’on puisse vous venir en aide.

3. Construire votre réseau

Peu importe comment on devient bon techniquement, la banque est avant tout une affaire de personnes. Vous aurez besoin d’un réseau, notamment des seniors qui pourront vous aider à vous donner une vue d’ensemble et à saisir des opportunités (dans le cas présent, pensez aux 1er ou 2e niveaux au-dessus de vous dans la hiérarchie), de vos pairs pour le soutien mutuel, et des juniors ainsi que du personnel de back-office pour vous aider à faire votre travail.

N’entrez pas en concurrence avec vos pairs : vous êtes tous sur le même bateau, aussi créez un esprit d’équipe et partagez vos connaissances. N’oubliez pas que la façon avec laquelle vous traitez les juniors et le personnel du back-office permet de savoir quel genre de personne vous êtes. Le plus important, c’est de rester vous-même : les gens finissent toujours par découvrir les imposteurs.


4. Vous discipliner pour travailler dans la durée

Cela signifie le plus souvent apprendre à communiquer avec votre patron. En demandant l’emploi du temps pour chaque jour et en sollicitant des réunions régulières de l’équipe, vous serez en mesure de mieux gérer votre flux d’informations.

Canalisez l’adrénaline. C’est bien d’être enthousiaste, mais trop d’adrénaline dissimule le point où vous dépassez vos limites. Ne soyez pas comme ces personnages de dessins animés qui courent si vite que leur élan les porte sur le bord de la falaise avant de réaliser où ils sont et puis s’écroulent.

Disciplinez-vous pour atteindre un certain équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Identifiez ce qui est vraiment important pour vous, et assurez-vous de le programmer. Lorsqu’il s’agit d’événements de votre vie privée, prévenez votre patron suffisamment à l’avance afin qu’il puisse s’organiser, et rappelez-lui lorsque la date approche. Vous devriez être en mesure de vous consacrer au moins à un intérêt personnel ou un hobby, et trouver un moyen de garder la forme. Santé physique et mentale vont de pair.


5. Communiquer

Si vous ne dites rien, les gens supposent généralement que tout est sous contrôle et vous laisseront vous débrouiller. Même si tout va bien, il est utile de développer des lignes de communication ouvertes avec votre équipe, que ce soit vos supérieurs ou vos subalternes. Prenez l’habitude de fournir des rapports d’activité succincts, de savoir si oui ou non les choses vont bien. Quand il y a un problème, proposez une solution.

Demandez conseil sur des décisions lorsque vous ne connaissez pas la meilleure façon d’établir des priorités. Assurez-vous toujours que les gens savent où vous êtes et comment ils peuvent vous joindre : cela vous évitera de vous retrouver enchaîné à votre bureau.

Mon père m’a dit un jour : Les êtres humains réussissent leur travail. Vous pouvez le réussir vous aussi. Faites-le de votre mieux et le reste viendra de lui-même. Les efforts surhumains ne servent à rien. Tachez simplement de mettre un pied devant l’autre et de rester sur la bonne voie.

May Busch est un ancien directeur opérationnel pour la zone EMEA, responsable Europe des relations avec le management et coresponsable de la couverture mondiale des marchés de capitaux chez Morgan Stanley.

commentaires (4)

Comments
  1. Merci de partager votre expérience et de mettre en avant les synergies. Souhaitons que d’autres veterans encouragent aussi les juniors confirmés afin que les établissements financiers en tiennent compte.

  2. Merci pour vos conseils!

  3. merci pour vos conseils, tres interessants!!!!!!

  4. Et le rôle de la chance dans tout ceci?

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici