☰ Menu eFinancialCareers

Les équipes de BNP Paribas CIB face au défi de revenus en forte baisse

Where have all the jobs gone?

Where have all the jobs gone?

BNP Paribas est la première des banques françaises à publier ses résultats du premier trimestre 2013. Son bénéfice net est certes en chute de 44,8 % par rapport celui du premier trimestre 2012 mais ce dernier avait été gonflé par des éléments exceptionnels. Au final, le bénéfice est meilleur que celui attendu par les analystes. « Dans un environnement économique peu porteur en Europe, le groupe BNP Paribas réalise ce trimestre un résultat net de 1,6 milliard d’euros, grâce notamment à une forte maîtrise des coûts et à un bon contrôle des risques », s’est d’ailleurs  félicité son directeur général Jean-Laurent Bonnafé.

S’il est vrai que la banque de détail a plutôt bien résisté sur les trois premiers mois de l’année, on ne peut hélas pas en dire autant de la banque de financement et d’investissement qui a vu ses revenus chuter de plus de 20% en partie à cause du ralentissement des activités de trading. « Sur les activités de marché, nous restons structurellement une banque européenne, nous avons donc pâti des irrégularités du marché au premier trimestre, quand nos concurrents de Wall Street bénéficiaient de la reprise du marché américain », analyse Jean-Laurent Bonnafé.

Aucune des divisions de la BFI ne sabrera le champagne étant donné qu’elles affichent toutes des revenus en baisse par rapport au premier trimestre 2012. Cela vaut aussi bien pour le pôle  Conseil et Marchés de Capitaux (-25,2%), le Fixed Income (-26,8%), les métiers Actions et Conseil (-19,7%) ou bien encore le Corporate Banking (-10,7%). Seule l’Asie fait figure d’exception avec des revenus en progression sur les marchés de capitaux et une reprise de l’activité de produits structurés sur les métiers actions. Dès lors, on comprend mieux la volonté du groupe de mettre le cap sur la zone Asie-Pacifique et son intention  d’y embaucher 1 300 personnes dans les activités CIB sur les trois prochaines années.

Manque de visibilité

Pour justifier la chute des revenus, la  banque de la rue d’Antin évoque « un trimestre de transition pour CIB après la fin du plan d’adaptation ». Pas sûr néanmoins que le plan d’adaptation suffise à lui seul à endiguer la baisse des revenus dans les mois à venir. D’après les auteurs d’une étude du cabinet Roland Berger intitulée “Performance et enjeux des grandes banques françaises”, les programmes de réductions de coûts déjà mis en place « tardent à porter leur fruits » et ne suffiront pas aux banques de l’Hexagone à reconstruire leur rentabilité structurelle.

La prudence prévaut également du côté des analystes financiers. « Nous sommes prudents sur les activités de BFI : il est devenu très difficile d’avoir une vision claire sur leurs revenus. Ils devraient être inférieurs de 9 à 10% en moyenne au premier trimestre en raison du faible volume d’émissions et des perturbations sur les marchés engendrées par la crise chypriote. En outre, le premier trimestre 2012 avait été très solide, ce qui crée un effet de base défavorable », anticipait Alex Koagne, analyste chez Natixis (L’Agefi.fr ).

Conséquences sur l’emploi et les salaires

Ce manque de visibilité se répercute sur la politique de recrutement. « Nous n’avons pas encore de visibilité sur l’évolution des besoins en recrutement externe sachant que le groupe donnera la priorité sur le deuxième semestre au recrutement de ses alternants et stagiaires fin d’études ». Cet aveu, formulé sur le site d’information dédié aux embauches de BNP Paribas, en dit long sur la fébrilité sociale des banques françaises (La Lettre A).

Enfin, si la chute des revenus n’est pas rapidement endiguée, l’impact finira aussi par se faire sentir sur les rémunérations. Alors que BNP Paribas vient d’annoncer en début de semaine avoir versé un demi-milliard de bonus au titre de l’année 2012 grâce à une nette reprise des résultats, il est fort à parier que le bonus pool des banquiers de la BFI au titre de l’année 2013 fonde comme neige au soleil …

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici