☰ Menu eFinancialCareers

Envie d’expatriation ? Exit l’Asie, bonjour l’Amérique du Sud et l’Australie

Expats: Tread carefully

Expats: Tread carefully

Le marché européen de l’emploi en finance ne vous offre pas les opportunités que vous recherchez ? Qu’à cela ne tienne, vous êtes prêts à plier bagages et partir pour de nouveaux horizons. Attention, cependant à favoriser les destinations qui vous ouvriront le maximum de portes. 

La croyance populaire selon laquelle l’Asie est la principale terre d’accueil pour les financiers candidats à l’expatriation est de plus en plus caduque au vu des vagues de suppressions d’emplois qui touchent le secteur dans la région et de la préférence croissante exprimée en faveur de candidats locaux.

Un baromètre international des RH, publié aujourd’hui par le cabinet de recrutement Michael Page, confirme cette nouvelle frilosité en matière d’embauches dans la région. Ainsi 85% des RH interviewés dans la région et issus de l’industrie des services financiers font part de leur intention de recruter cette année pour des postes en CDI. Ça peut paraître beaucoup dans l’absolu, mais c’est beaucoup moins que le chiffre, tous secteurs confondus, dans la région qui s’élève à 91%. Et c’est surtout très en-deçà, de deux autres régions : l’Amérique du Sud et la région Pacifique (principalement l’Australie) qui récoltent 95% d’intentions d’embauches.

Promesses venues d’ailleurs, marché européen dans l’impasse

Dans ces deux zones, aucun RH de l’industrie financière n’a coché la case “nous ne souhaitons pas recruter cette année” quand 28% de leurs collègues européens répondent qu’aucun plan de recrutement n’est prévu pour 2013. Chez ces derniers, 61% seulement affichent leur volonté d’embaucher en CDI en 2013 – le chiffre le plus bas, tous secteurs et toutes régions confondues.

Des chiffres qui n’étonnent pas Carole Jean-Baptiste, directeur associé chez Page Executive en charge l’industrie financière en France et en Grande-Bretagne. « Le marché de l’emploi en finance en Europe continue de fonctionner au ralenti alors que l’Amérique du Sud et l’Australie continuent de développer leur offre de services financiers, notamment associés à leurs richesses en matières premières », exlique-t-elle. Les principaux secteurs recrutant activement dans ces deux régions sont le trade finance, le project finance, le coverage, le cash management, le private banking et l’asset management.

Partir sous certaines conditions

Est-il pour autant facile pour un candidat français de s’intégrer dans ces marchés de l’emploi du bout du monde ? Pas sûr. Carole Jean-Baptiste rappelle quelques conseils de bons sens et les conditions d’une intégration réussie :

–         Eviter les marchés déjà matures comme le Brésil par exemple. Et préférer des marchés financiers en devenir comme le Chili, l’Argentine, ou la Colombie.

–         Valoriser un socle de compétences exportables : connaissance produits pour les sales ; compétences techniques pour les fonctions support ; ou encore compétences en matière de distribution ou de marketing dans l’asset management par exemple, adossées à une connaissance de la région.

–         Présenter des compétences linguistiques en Anglais mais aussi en Espagnol ou en Portugais selon les marchés.

–         Viser dans un premier temps les banques européennes et anglo-saxonnes plus ouvertes aux candidats extérieurs.

–         Passer par l’intermédiaire de recruteurs locaux.

–         Ne pas sous-estimer les risques inhérents au départ : difficulté d’obtenir un visa, niveau salarial souvent en-deçà des attentes, coûts liés au départ et à l’installation… L’Australie, nous l’avions souligné récemment, est un bon exemple en la matière.

« Ces destinations font rêver sur le papier mais vous pouvez aussi rentrer complètement bredouille », prévient Carole Jean-Baptiste, qui conseille néanmoins aux juniors de tenter l’aventure. Si les intentions d’embauches reflètent bien le dynamisme de ces places financières émergentes, elles ne laissent pas présager de la profondeur et des volumes de leur marché de l’emploi en finance.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici