☰ Menu eFinancialCareers

BNP Paribas mise sur l’Asie avec 1.300 recrutements dans les activités CIB

Asia map

À l’heure où la plupart des grandes banques annoncent des vagues de licenciements, BNP Paribas qui communiquait ses résultats pour l’année 2012 ce matin, se prépare, elle, à recruter des centaines de professionnels en Asie.

Avec un bénéfice net de 6,55 milliards d’euros – en hausse de 8,3% sur un an – le premier groupe français se place en troisième position des établissements bancaires bénéficiaires dans le monde derrière JPMorgan (15,5 milliards) et Wells Fargo (14 milliards).

Forte de ses bons résultats, cependant en-deçà des attentes des analystes, BNP Paribas lance un nouveau grand plan de développement sur 2014-2016 intitulé “Simple & Efficient“. Celui-ci consiste à simplifier l’organisation des activités et améliorer  l’efficacité opérationnelle du groupe. Les coûts de transformation se monteront à 1,5 MdE, répartis sur 3 ans.

Augmentation des effectifs de 16% prévue dans la région Asie-Pacifique

Le détail du plan sera fourni au cours de cette année, mais la banque a d’ors-et-déjà donné la priorité à la zone Asie-Pacifique, où BNP Paribas compte porter ses revenus en Asie à plus de 3 MdsE en 2016, soit environ une croissance de +12% par an. Pour cela, 1.300 recrutements sur la période sont prévus chez CIB et Investment Solutions, où la banque totalise déjà 8.000 collaborateurs sur 14 marchés, principalement à Hong-Kong, Singapour et Tokyo. Un membre du Comex déjà basé dans la région pilotera l’activité et le développement du groupe.

Jean-Laurent Bonnafé, le Directeur Général de BNP Paribas a rappelé les points forts de la banque dans la région, à savoir le trade finance, le fixed income, les dérivés mais aussi le cash managment, le private banking, l’assurance. Tous ces secteurs feront l’objet de recrutements, parallèlement au développement de l’activité de la gestion d’actifs.

L’Amérique du Nord aussi

En 2013, la banque compte également poursuivre ses recrutements en Amérique du Nord, mais ne cite pas de chiffres. À l’échelle globale, le déploiement de son nouveau modèle passe par le développement des métiers liés au conseil et marchés de capitaux (activités d’origination obligataire et plateformes de produits de flux sont cités). Côté corporate Banking, le cash management demeure une priorité à l’échelle mondiale. Enfin, la démarche « Originate to Distribute » sera intensifiée. Cela se traduira notamment par le développement des canaux de distribution (fonds de dettes), pour lesquelles la banque pourrait là aussi avoir à recruter.

Contrairement à Société Générale qui a réduit ses frais de gestion l’an passé à l’échelle du groupe d’environ 4%, BNP Paribas – réputée pourtant bonne gestionnaire – a vu ses coûts augmenté de 1,7%, en dépit des 1.400 suppressions d’emplois à fin 2012 dans la BFI.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici