☰ Menu eFinancialCareers

L’administration de fonds private equity vouée à un bel avenir

Selon une récente étude internationale d’Ernst & Young, menée auprès de 30 administrateur de fonds private equity, le Luxembourg a une carte à jouer dans ce secteur, pour lequel de belles perspectives se dessinent.

53% des firmes interrogées planifient une expansion géographique dans les 18 prochains moins. Luxembourg est la destination favorite pour 47% des répondants. Surtout, trois-quarts des firmes interrogés prévoient de recruter dans les 18 prochains moins.

Les profils appréciés sont les purs financiers

La plupart des embauches se feront sur les métiers clés du secteur la comptabilité et l’administration centrale, qui représentent au total 35% des embauches anticipées. Les profils appréciés de ces fonds sont des profils purement financiers, comme les consolidateurs ou les contrôleurs de gestion, plus que des profils classiques d’administration de fonds , précise Jean-François Marlière, senior client partner au sein du cabinet de chasse Korn Ferry au Luxembourg.

Certains administrateurs cherchent aussi désormais à intégrer des profils plus hétérogènes, notamment des clients relationship managers (12%) et des professionnels issus du private equity (10%).

Tout peut redémarrer très vite

Selon Alain Kinsh, responsable de la practice Private Equity chez Ernst & Young, la difficulté aujourd’hui des employeurs luxembourgeois réside dans la rareté des profils adéquats. Souvent, les professionnels qui sont embauchés viennent du monde des mutual funds. Cette stratégie peut parfois fonctionner, mais elle se montre inefficace dans la plupart des cas. Je pense que le Luxembourg doit se rendre plus attractif auprès des talents potentiels, en particulier auprès des professionnels d’origine non-européenne , insiste-t-il (lff.lu).

Si Jean-François Marlière confirme bien que le private equity fait partie des sujets extrêmement à la mode au Luxembourg en ce moment, il est toutefois plus réservé sur la reprise des embauches, quasiment à l’arrêt en 2009, après une année 2008 très chargée. Je n’ai pas encore constaté d’initiatives allant dans ce sens, mais tout peut redémarrer très vite et je suis confiant quant à l’avenir de ce métier , nous confie-t-il. Aux professionnels d’être dans les starting blocks !

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici