☰ Menu eFinancialCareers

Où trouver les jobs en banque d’investissement cette année, quelques suggestions de Deutsche Bank

Pour les analystes de Deutsche Bank, 2013 ne s’annonce pas comme un bon cru en matière d’emploi pour la banque d’investissement. Dans une récente note, ils anticipent des revenus en baisse, ou au mieux stables, pour cette année et, parallèlement, une réduction des effectifs de 6-7% dans ce secteur dans le monde. Les activités FICC (Fixed income currencies, commodities) sont les plus à risques, en particulier les activités de taux, pour lesquelles Deutsche Bank prévoit une baisse de 40 à 50% des revenus par rapport à 2012. Cependant, la situation n’est pas critique pour tous les secteurs. Des recrutements sont à prévoir. Voilà les secteurs qui pourraient tirer leur épingle du jeu, selon les analystes de la première banque allemande.

1.         Back office and fonctions liées à la réglementation

Deutsche Bank ne spécifie pas directement des embauches pour ces métiers, mais indique que ces derniers seront moins concernés par les vagues de licenciements.

« Au-delà du premier semestre, nous pensons que les investissements pour se mettre à jour des réglementations MiFID2 / Dodd-Frank / EMIR et des enjeux liés à la complexité des systèmes de back-office vont permettre de ralentir le rythme des économies de coûts », peut-on lire dans l’étude.

2.         La vente et le trading sur les activités de cash equities

Après quelques années difficile pour le secteur des cash equities, 2013 pourrait marquer un tournant positif. Deutsche prédit une meilleure année pour l’activité avec une amélioration attendue des volumes de transactions. Ce business est confronté à des changements structurels alors que la montée du trading électronique resserre les marges, selon la banque. Si cette tendance ne sera pas caduque en 2013, la marge de progression reste importante du fait de volumes « historiquement bas » en 2012. La bonne santé de ce business étant largement corrélée au volume de titres échangés, rappelle Deutsche Bank.

Cash equity volumes

3.         Le conseil en M&A advisory et les émissions d’actions

C’est pour ces activités que Deutsche Bank anticipe la plus forte progression de revenus. Une économie mondiale mieux orientée entrainera une hausse des volumes des opérations M&A, de l’ordre de 10 à 15%, tablent les analystes. Ces derniers parient sur une tendance encore plus haussière pour les opérations sur le marché primaire actions, avec une augmentation massive attendue des revenus de 42% en 2013. « Cela peut apparaître comme une croissance importante mais elle correspond en fait à la progression moyenne des cinq dernières années », relativise le rapport.

Malheureusement, Deutsche est beaucoup moins optimistes concernant l’évolution des opérations sur les marchés obligataires, pour lesquels 2012 a été une bonne année. En 2013, les analystes prévoient des revenus stables ou légèrement en baisse pour cette activité.

Voilà le graphique incontournable avec les prévisions d’évolution des revenus par activité:

Deutsche revenues by business

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici