☰ Menu eFinancialCareers

Londres, place financière la moins chère d’Europe pour les expats !

Souvenez-vous de la dernière étude Mercer sur la qualité de vie. Les places financières qui ressortaient favorites de ce classement sont aujourd’hui mises sur le gril d’une nouvelle étude, cette fois spécifiquement centrée sur le coût de la vie pour les expatriés.

Ainsi Genève et Zurich, grandes gagnantes du classement Mercer sur la qualité de vie, figurent parmi les villes les plus chères au monde (9ème et 10ème position), selon la dernière étude d’ECA International, prestataire de services pour les professionnels des ressources humaines internationales. Un franc suisse fort face à un euro en pleine dégringolade n’a donc pas que du bon.

En matière de coût de la vie, mieux vaut ainsi travailler à Paris (16ème rang), Bruxelles (25), Manhattan NY (29), Hong-Kong (34), Luxembourg City (38) ou, mieux, la City de Londres (78 !).

La réputation de Londres comme l’une des places financières les plus chères d’Europe a-t-elle fait long feu ? La faiblesse de la livre sterling, en comparaison à sa valeur précédant la crise économique, a provoqué une baisse des prix pour les visiteurs au Royaume-Uni, précise l’étude. Londres se retrouve moins onéreuse que d’autres villes européennes telles que Munich, Amsterdam ou Bruxelles. Les villes du Royaume-Uni demeurent parmi les moins chères d’Europe, au même titre que Prague, Varsovie ou encore Budapest .

Si vous réfléchissez à partir travailler à l’étranger, n’oubliez pas de mettre de l’eau dans votre vin et reconsidérer votre mobilité géographique au vu de l’ensemble des indicateurs, y compris les dépenses au quotidien (alimentaire, sorties, habillement…), ce précisément sur quoi se base cette étude (mais excluant, du même coût, les frais scolaires ou de logement notamment !).

Si la valeur de l’euro continue de baisser comme nous avons pu le voir ces dernières semaines, les entreprises vont devoir surveiller de près l’ampleur de cette dévaluation et revoir le montant de leurs
indemnités de façon à ce que les expatriés ne soient pas affectés négativement par cette
baisse de l’euro
, anticipe explique Frédéric Franchi d’ECA International.

Conclusion, si vous êtes expatrié dans une place financière de la zone euro : réclamez une revalorisation salariale et, outre Londres, considérez d’autres régions du monde (dix villes européennes se classent dans le top 15 des villes les plus chères du monde…).

commentaires (3)

Comments
  1. Je ne vois pas l’interêt d’une telle étude si les côut locatifs sont exclus. Ils représentent quand même la principale composante de nos dépenses. Expat ou pas d’ailleurs.

  2. A Londres ce qui est cher est le logement et les transports. Le logement dépendra effectivement de la zone choisie, et encore, mais il n’est pas rare de payer x pour une colocation alors que la même somme permettrait de se loger dans son propre appart en France.
    A part ça, les biens d’équipement sont moins chers, et question nourriture, la même chose qu’en France. Il y a même des produits que je trouve encore moins cher qu’en France.
    La Suisse c’est des hauts salaires mais le cout de la vie est élevé.

  3. J’ai vécu à Paris, Bruxelles, Luxembourg, Genève, Zürich et un peu à Londres.
    Les 2 villes les pires sont Genève et Zürich. Ok, c’est sympa d’être à 1h30 de voiture des montagnes, mais le coût de la vie est tellement prohibitif (principalement pour le logement, … quand on arrive à en trouver un) que la qualité de vie y est finalement moins bonne que dans les autres places financières. De plus le niveau d’impôt est élevé pour un salarié.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici