☰ Menu eFinancialCareers

Chute de la productivité dans le secteur financier luxembourgeois

Down

Sur la période 2007-2010, la productivité apparente du travail a baissé de 8,8% au Luxembourg contre seulement 1,4 % dans la zone euro. Tel est le constat d’une étude qui vient d’être publiée par le Statec. L’institut statistique explique qu’il y a sans doute eu un effet de rattrapage : le Luxembourg avait en effet auparavant un niveau de productivité historiquement beaucoup plus élevé que dans le reste de la zone euro et une sorte de mise à niveau a été effectuée par la crise (voir graphique).

Une des raisons qui ressortent de l’étude est la baisse plus importante qu’ailleurs de l’activité dans les deux secteurs phare du pays, à savoir la métallurgie et la finance. La productivité dans le secteur financier (banques, assurances et autres professionnels du secteur financier) baisse également plus fortement entre 2007 et 2010 au Grand-Duché de Luxembourg (– 12,7 %) que dans la zone euro (– 3,5 %). En 2009, la productivité est alors retombée à son niveau des années 1990 !

Une explication pourrait être la forte pondération des banques dans le secteur financier luxembourgeois. En effet, l’intermédiation financière (banque centrale, banques universelles, caisses rurales, crédit-bail, distribution de crédits, fonds communs de placement, holdings financiers) a connu une perte de productivité importante entre 2007 et 2010 alors qu’elle a continué à s’améliorer dans les assurances et les auxiliaires financiers et d’assurance.

Moins d’activité, mais pas moins d’emplois

Selon le Statec, au Grand-Duché, l’activité économique a diminué plus rapidement que l’emploi. En conséquence, l’activité enregistrée dans le secteur financier a fortement baissé, mais le nombre de travailleurs n’a cessé de croître. Ainsi, la hausse de l’emploi est plus prononcée au Luxembourg (+ 7,3 %) que dans la zone euro (+ 3,5 %). « La hausse continue de l’emploi dans le secteur financier au Grand-Duché pourrait se justifier par le maintien en emploi d’un effectif qualifié de plus en plus difficile à recruter au niveau de la Grande-Région », expliquent les auteurs du rapport (L’Essentiel.lu).

Le Statec qui a fait des scénarii de simulation explique, par ailleurs, qu’aucun d’entre eux ne permettra de retrouver les niveaux de productivité d’avant-crise avant… 2015. L’étude du Statec se termine toutefois à l’année 2010, or la fin de la période d’étude suggère déjà une remontée de la productivité alors que l’économie est très mouvante (Le Quotidien.lu).

Activités financières

Source : Statec.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici