☰ Menu eFinancialCareers

Ce que disent les recruteurs quand ils veulent écarter un candidat

Mieux vaut être un peu plus subtil (crédit image: Getty Images via @ DayLife)

Mieux vaut être un peu plus subtil (crédit image: Getty Images via @ DayLife)

Le marché de l’emploi est difficile pour les candidats : les recrutements dans de nombreux secteurs sont en berne. Et même si les candidats hésitent à deux fois avant de venir sur le marché, il y a encore un nombre excédent de candidatures pour chaque emploi disponible.

Si vous êtes un recruteur débutant, qu’est-ce que les autres recruteurs disent quand ils ne veulent pas d’un candidat ? Et si vous êtes candidat, comment pouvez-vous interpréter les euphémismes des recruteurs et en déduire qu’ils n’ont rien à vous proposer ?

Tout d’abord : les recruteurs sont des gens francs et directs

Tous les recruteurs à qui nous avons parlé insistent sur le fait qu’ils disent la vérité aux candidats. Ils ne sont pas du genre à tourner autour du pot : ils leur diront dès le départ s’ils peuvent les aider ou non. « En réalité, vous pouvez presque toujours aider quelqu’un d’une façon ou d’une autre, même si c’est juste à travers quelques conseils utiles, indique Logan Naidu, associé au sein du cabinet de recrutement Cornell Partnership. Les recruteurs ont trop tendance à considérer les candidats sur un mode binaire : ils regardent s’ils correspondent aux emplois qu’ils ont à pourvoir sur le moment sans considérer le plus long terme ».

Cependant, il y a des situations et des circonstances dans lesquelles les recruteurs cherchent vraiment à éloigner les candidats. Si vous êtes candidat, leur intention n’est peut-être pas toujours claire. Les principaux signes sont les suivants :

1. Ne rien dire

« J’essaie de donner à chacun des conseils décents, mais si quelqu’un me froisse, je ne vais pas répondre à ses appels ni à ses courriels », avoue un recruteur.

2. Dire : « Pourquoi n’essayez-vous pas cet autre recruteur ? »

Si un recruteur ne peut pas aider, il ou elle peut tenter de vous refiler comme un candidat au rabais à quelqu’un d’autre. Il peut s’agir d’une véritable tentative d’aide. « Il m’arrive de suggérer à quelqu’un de rencontrer X, Y, Z chez Michael Page », indique le recruteur d’un autre cabinet. Cela peut aussi être une tentative de se débarrasser de quelqu’un.

3. Dire : « Je crains de ne pas avoir le temps de vous rencontrer, mais je garde votre CV dans notre base »

La plupart des recruteurs veulent entretenir de bons rapports avec les candidats et s’ils pensent véritablement qu’il y a une possibilité de les placer à l’avenir, ils suggéreront une « rencontre de courtoisie » autour d’un café rapide juste pour apprendre à connaître à qui ils ont affaire. Si vous êtes un candidat et qu’un recruteur prend votre CV en disant qu’il va le garder mais sans suggérer une rencontre de courtoisie, cela pourrait signifier que vous n’êtes pas un bon pari à long terme.

4. Dire : « Je vais transmettre le CV au client »

En fin de compte, ce ne sont pas les recruteurs qui prennent les décisions d’embauche, mais leurs clients. Se référer à la clientèle comme arbitre final est un moyen de se débarrasser des candidats agressifs. « Je vais dire au candidat que je vais transmettre son CV au client et que je vais lui demander de me faire savoir s’il est adéquat », avoue une recruteuse.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici