☰ Menu eFinancialCareers

Zoom sur le marché des Family Offices au Luxembourg

Deloitte Luxembourg a récemment tenu une conférence sur « Les Family Offices et la gestion de patrimoine » devant un parterre de plus de 100 professionnels composé de family officers, banquiers, avocats, domiciliataires, experts, gestionnaires de patrimoine, etc. L’objectif était de présenter les résultats d’une étude conduite en collaboration avec l’Association luxembourgeoise des Family Offices (LAFO) permettant aux participants de mieux comprendre la dimension de ce marché au Luxembourg.

Les résultats des 35 entretiens menés dans le cadre de l’étude ont révélé un marché centré autour de quatre grandes catégories d’acteurs des Family Offices : les mono Family Offices, les multi Family Offices, les banquiers et une quatrième catégorie d’experts désignés comme « autres fournisseurs de services », comprenant des juristes, des experts-comptables, des domiciliataires, des notaires, etc. L’étude a démontré que les personnes interrogées considèrent un Family Officer comme un coordinateur au service de riches hommes d’affaires, de familles très fortunées, ou également de personnes aisées dont la fortune « financière » s’élève à au moins de 2 millions d’euros.

Les facteurs qualitatifs, comme la confiance, ont été désignés comme étant plus cruciaux que les facteurs quantitatifs, comme la performance et la croissance de la fortune. Une pleine transparence de la structure des coûts est considérée comme une composante forte de la relation entre les clients et leur Family Office. Les résultats de l’étude ont, en outre, révélé que la relation à long terme constitue un indicateur clé de la mesure de la satisfaction du client. Réussir le passage générationnel est un vrai gage de succès pour le Family Officer. Les personnes interrogées ont également souligné l’importance du réseau de contacts, considéré comme un atout efficace, précis et immédiat pour répondre aux besoins d’un client.

Devenir un centre d’excellence

Cette rencontre aura également permis de mettre en avant la situation très particulière du marché luxembourgeois sur la scène européenne et mondiale. Les autres pays ayant de solides références pour les Family Offices sont la Suisse, le Royaume-Uni, ainsi que Singapour. Néanmoins, le Luxembourg est bien positionné sur le marché mondial des Family Offices, grâce à son éventail étendu de véhicules de structuration financière, et sa large gamme de services, auxquels s’ajoute un environnement réglementaire et fiscal, solide et rassurant par sa stabilité.

Un projet de loi réglementant les Family Offices au Luxembourg devrait être promulgué dans les prochaines semaines. « Une fois adoptée, cette loi assurera aux clients une double protection, d’une part les Family Offices seront directement soumis aux exigences du secret professionnel, et d’autre part la Commission de Surveillance du secteur Financier (CSSF), en assurant une supervision directe, apportera de facto un label de qualité fort, explique Stéphane Césari, partner chez Deloitte Luxembourg. A charge pour les Family Offices de tirer le meilleur parti de cette situation unique en Europe. Avec en outre, une expertise avérée en matière de structuration financière, un environnement multiculturel et stable, et une approche pragmatique, il nous semble que devenir un centre d’excellence pour les Family Offices est à la portée du Grand-Duché ».

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici