Banque d’affaires / M & A

Cette section comprend tous nos postes dans les M&A (Fusions & Acquisitions) et dans les banques d’affaires. Le terme « Banque d’affaires » a un sens différent selon les individus. Dans son sens le plus large, il signifie tous les domaines des banques d’affaires – ventes et trading, marchés de capitaux, financement des entreprises et M&A, risque, compliance et back office / middle office. Il peut également être interprété comme marchés des capitaux et M&A. Nous définissons ici les listes d’emplois de façon assez étroite : en tant que M&A mais avec un œil vers le financement et l’infrastructure requis pour qu’une transaction de M&A se produise.

Comme le nom le suggère, un poste dans les M&A requiert le conseil des entreprises clientes au sujet des fusions (deux sociétés se regroupent sur un pied d’égalité) et les acquisitions (une société acquiert une partie ou l’intégralité d’une autre société).

Différents types d’entreprises participent au marché des M&A. Les plus grandes banques d’affaires conseillent et facilitent en général les transactions de M&A évaluées à $100m ou plus. Les plus petites transactions sont en général traitées par des cabinets de conseil ou par les Quatre Grandes sociétés de comptabilité (et autres).

Il existe un parcours relativement direct pour faire carrière dans les M&A. Vous commencez par un poste d’analyste dans une banque d’affaires pendant trois ans, puis devenez associé analyste (trois ans supplémentaires), puis devenez vice-président, directeur et directeur général – bien que les intitulés de poste puissent varier selon la banque pour laquelle vous travaillez. La plupart des carrières en M&A se concentrent sur un secteur spécifique, par exemple consommation, produits et services financiers, pétrole et gaz, technologie, medias et télécommunications.

Les banquiers séniors en M&A passent leur temps à entretenir leurs relations avec les clients potentiels et à monter des transactions. En général, quand on parle de M&A, on pense aux conseils donnés aux clients concernant les sociétés cibles potentielles et la dynamique d’une transaction M&A. Toutefois, les monteurs de transactions séniors des banques d’affaires sont de plus en plus des professionnels des « relations » avec les clients, leur offrant des conseils sur la gamme étendue de produits offerte par leur employeur et sur le financement requis pour une transaction – et non sur la transaction elle-même.

Au niveau analyste junior, M&A implique feuilles de calcul, documents marketing et modèles financiers. Les banquiers juniors en M&A assistent rarement aux réunions avec les clients. Au lieu de cela, ils passent leur temps à évaluer les informations financières des sociétés cibles et à rassembler des argumentaires commerciaux. Il s’agit de documents marketing que les banques utilisent pour vendre leurs services et présenter leurs idées concernant la société que leur client devrait acheter ou à qui il devrait la vendre.

Tandis que les analystes sont au bas de la hiérarchie des fonctions M&A, les associés au-dessus d’eux occupent des postes toujours assez bas. La différence clé est que les associés M&A ont un peu plus de responsabilités pour les transactions et les projets. Ils demandent aussi aux analystes junior de faire du travail à leur place.