☰ Menu eFinancialCareers

Comment passer du back-office au front office ?

Ce qu’il faut faire ?

Si vous souhaitez réellement abandonner votre poste de back office (postes d’administration et d’assistance, en particulier dans les opérations de compensation et de règlement) ou de middle office (gestion de risque, contrôle, informatique, assistanat au desk), pour occuper une fonction au front office (postes générant des gros profits tels que les ventes et le trading), les éléments suivants – pour ainsi dire indispensables – vous aideront dans votre quête:

  • Un supérieur hiérarchique bienveillant. La plupart des transferts vers le front office sont faits en interne. Si vous souhaitez être muté au front office, vous aurez besoin d’un appui qui vantera vos mérites.
  • Un poste qui vous met en contact avec des vendeurs ou des traders. Cela signifie travailler au middle office. Geoffrey de Beauregard, directeur du groupe equity chez Natexis Bleischroder à Paris, explique qu’il n’est pas inhabituel pour des employés de passer du back office au middle office et de poursuivre ensuite leur ascension.
  • La jeunesse. C’est triste à dire – et cela sera bientôt également illégal -, mais les recruteurs observent qu’il est plus difficile de passer du middle office au front office si vous avez bien au-delà de 25 ans.

    Ce qu’il faut éviter de faire ?

    Plusieurs paramètres pourraient rendre votre quête beaucoup plus difficile:

  • Travailler dans un domaine radicalement différent du front office : en particulier dans une division de la compensation ou du réglement. Il est presque impossible de passer du settlement au front office explique Anne Tinsley. Vous n’avez aucune interaction avec les traders.
  • Faire un MBA. De nombreux employés de back office sont convaincus qu’un MBA augmentera leur chance de faire une transition vers le front office. Détrompez-vous. Les banques ne vont pas se jeter sur un candidat qui a un passé d’opérationnel afin de pourvoir à un poste en front office pour la seule et unique raison que ce dernier a fait un MBA affirme Andrew Hanson, directeur du recrutement chez Robert Walters. Nous avons demandé à l’école de commerce Cass Business School basée à Londres, de nous fournir un exemple d’ancien étudiant de MBA qui aurait réussi à passer du back office au front office. Elle n’a trouvé personne.
  • Annoncer que votre rêve est de travailler au front office au cours d’un entretien pour un poste en middle ou en back office. Le seul effet possible est de décourager la banque de vous embaucher. Dans son livre, Ma vie comme analyste quant (My Life as a Quant), Emanuel Derman, ancien directeur du groupe de stratégies quantitatives chez Goldman Sachs à New York, explique qu’il se désintéressait rapidement d’un candidat postulant à un poste de quant qui avouait avoir des aspirations à devenir trader. J’avais besoin de personnes capables de faire un travail analytique élaboré nous explique-t-il.
  • Envoyer votre CV à un cabinet de recrutement dans l’espoir qu’ils reconnaissent votre talent potentiel de trader/vendeur. Selon Springer, sans expérience préalable, ils ne vous mettront jamais à l’honneur. Votre CV risque simplement de finir à la poubelle.
  • Aspirer à passer directement du back office ou du middle office à la finance corporate et aux fusions et acquisitions. Oubliez également… Le domaine de la corporate finance possède un programme de formation très structuré explique Anne Tinsley de chez Morgan McKinley. Ils embauchent les meilleurs jeunes diplômés au poste d’analyste ; ces derniers deviennent ensuite associates. Il existe peu d’autres voies possibles.
  • commentaires (0)

    Comments

    Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

    Réagissez

    Pseudo

    Adresse e-mail

    Consultez notre règlement concernant notre communauté ici