☰ Menu eFinancialCareers

Moscou, terre promise pour les banquiers ?

Oubliez Londres ou New York. De récentes études indiquent que les plus hauts salaires en finance sont désormais du côté de Moscou…

Selon Bloomberg, les banquiers les mieux payés en Russie touchent des packages salariaux d’environ 7 millions de dollars (5,2 millions d’euros) par an, soit le double que ceux perçus à Wall Street. De son côté, The Times rapportait récemment que les banques russes offrent actuellement des bonus pouvant atteindre de 420.000 GBP (615.000 euros), y compris pour des profils juniors.

Quant à la dernière étude salariale de Napier Scott, elle indique que les meilleurs traders peuvent gagner plus que 550.000 GBP (800.000 euros) par an dans un rayon de 10 km autour de la Place Rouge et que les banques de la City se plaignent de la fuite à l’Est de leurs meilleurs spécialistes.

Enfin, selon les estimations du cabinet de recrutement RosExpert, cité par La Tribune, les rémunérations ont progressé de 25% en 2006 en Russie, contre 15% à 20% en Grande-Bretagne.

Avis partagés

La place financière moscovite s’était déjà illustrée en la matière. En 2003, la banque d’investissement Renaissance Capital avait fait parlé d’elle en débauchant Chris Baxter (Merrill Lynch) pour diriger son activité de M&A à Moscou, avec à la clé un package de 4 millions de dollars sur deux ans, selon les rumeurs d’alors.

Pour autant, les chasseurs de têtes gardent les pieds sur terre. Cela vise surtout les hauts dirigeants en investment banking et corporate finance, explique Olga Selivanova, consultante spécialisée sur la Russie pour la société de recrutement Morgan Hunt à Londres. Il n’y a guère que quatre ou cinq personnes touchant de telles sommes .

La majorité ne touche finalement pas davantage qu’à New York ou à Londres , soutient également Taru Oksman-Ison, associé chez Principal Search. Dans le même temps, celui-ci ne cache pas que pour des profils pointus et expérimentés, en particulier les corporate financiers à un niveau VP (vice president) parlant le russe : Il y a de grandes opportunités d’accéder rapidement à de hautes responsabilités . Et de décrocher de gros salaires…

commentaires (9)

Comments
  1. Les salaires à Moscou sont élevés pour deux raisons (en autres):
    – la vie est très chère (peu être plus qu’à Londres ou NY)
    – on est pas sûr de vivre longtemps, sauf si on a de bons gardes du corps…on si on s’entend bien avec les autorités

  2. Tim, voici le commentaire d’une personne aigrie… tu n’es pas très courageux et ce que tu dis est tellement facile, surtout pour qqn qui j’en suis presque sûr, n’y a jamais mis les pieds… pitoyable

  3. Seb, toi non plus tu ne sembles pas connaître la Russie. Pour y avoir étudié cette année (Moscou), je peux te dire que effectivement
    1). la vie y est particulièrement chère
    2) l’espérance de vie est beaucoup plus faible dans les pays occidentaux.

  4. Seb, effectivement, je n’y ai jamais mis les pieds, je suis surement aigri et je ne suis pas courageux. Aussi, je ne dirai pas que j’ai travaillé à Moscou en front sur les dérivées actions et que malgré un bon salaire j’ai vécu dans un taudis dans lequel j’ai été séquestré deux fois par des flics pourris (différents à chaque fois). Après cela je peux dire que oui, je ne suis pas assez courageux pour y retourner.

  5. Tim, tu as vécu à Moscou à quelle période ? Début des années 90 ? Tu ferais bien d’y retourner faire un tour, et tu serais très surpris…

  6. Bonjour j’ai vécu 5 ans a Moscou, mon pére y vit depuis 1an. Je ne crois pas trop en ta version Tim. En tant qu’étranger, la police evite de faire du zéle par peur du “tointoin” qui en decoulerait si tu es alles a ton ambassade dire ce qu il s est passé.

    Il y a des policiers a tous les coins de rues. Mis a part un incident suite a une fête militaire et un soldat beaucoup trop éméché, je n ai eu aucun problème.
    Cordialement

  7. Moscou est une grande ville qui se developpe rapidement, et de ce fait des opprtunites de travail sont creee: au diable les prejuges..merde…je suis parti a Moscou de nombreuses fois et c’est tres ‘europeanise’maintenant…

  8. Stop les clichés, l’occident oubli un peu vite d’ou vient la russie et le chemin effectué depuis 20 ans. Peut être sont t il aigris ( l ue ) de sa dependance energitique mais l’avenr appartient à ceux qui save sortir de leurs moules.
    C’est une ville magnifique chargée d’histoire et l’avenir est plus a l’est qu a l ouest. Il semble que le pain noir russe ( pardon sovietique ) eut été mangé plus vite que prevu..

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici