☰ Menu eFinancialCareers

Combien vaut un structureur senior en produits dérivés actions ?

Un panel de chasseurs de têtes spécialisés donnent leur avis sur le salaire typique : structureur senior en produits dérivés actions, banque internationale de premier plan – salaire compris entre 130 000 et 144 000 euros ; bonus de 250 à 300%.

“Pourvu que ça dure”.

Il y a longtemps que dans la city de Londres, on n’avait plus prononcé ces mots avec conviction – excepté peut-être pour quelques experts en licenciements et avocats d’entreprise spécialisés en droit du travail – mais, en début d’année 2004, on note un regain d’optimisme. Les structureurs produits dérivés actions semblent bien placés pour en profiter.

Shaun Springer, directeur général chez Napier Scott, explique: Après plusieurs années difficiles, il semble que nous entrons dans une période plus favorable . Il indique que les banquiers qui ont réussi à traverser ces années difficiles, à échapper aux fusions et absorptions et à conserver leurs mandats, peuvent considérer qu’ils ont de la chance, car ils sont bien placés aujourd’hui pour profiter d’une année très favorable.

Il ajoute: “Les tendances haussières sont de retour, les marchés de crédit sont en sommeil et les marchés actions vont de nouveau voler la vedette.

Richard Fraser, de chez RJF Global Search, explique que les bonus sont en hausse de 10 à 30% cette année, et que les banquiers spécialisés en structuration de produits dérivés actions sont particulièrement concernés.

Un structureur en produits dérivés actions avec quatre ans d’expérience peut espérer un salaire compris entre 96 000 et 140 000 euros, avec un bonus possible de 250% quelque soit l’établissement; avec quelques années d’expérience supplémentaires, il peut prétendre à un salaire compris entre 118 000 et 185 000 euros, avec un bonus pouvant aller jusqu’à 500%.

M. Springer se montre plus prudent. Un structureur sur produits dérivés actions performant qui travaille dans une société de taille moyenne peut recevoir un package total compris entre 370 000 et 518 000 euros, tandis que ceux qui travaillent pour une banque de premier rang peuvent espérer entre 148 000 et 222 000 d’euros supplémentaires.

Ce sont des sommes importantes mais qui peut vraiment y prétendre ? Le profil type est une personne qui travaille dans un établissement reconnu et qui a la responsabilité du développement, de la structuration, du modeling et de la fixation des prix de produits financiers complexes et novateurs.

Pour ce poste, M. Fraser indique qu’il est très important d’avoir une formation quantitative solide – dans l’idéal un diplôme bac+4/5 ou un doctorat en mathématiques, sciences physiques ou ingénierie – ainsi que d’être capable de structurer des produits actions toujours plus complexes et d’être à l’aise avec des produits au croisement de plusieurs structures hybrides.

M. Fraser explique: l’individu idéal doit être capable de jouer un rôle clé dans l’innovation et le développement de nouveaux produits pour le marché ; ceci implique d’avoir une connaissance approfondie du marché des produits dérivés actions, et d’être familier avec la majorité des produits complexes.

Ce n’est pas tout: il faut savoir vendre ses créations, ce qui veut dire d’être capable d’expliquer en termes profanes un produit très complexe.

M. Fraser ajoute: En général, cette personne fera le lien entre les gens du marketing et les traders, expliquera les produits aux clients, et organisera des groupes de travail sur ces produits pour l’équipe de ventes.

Chiffres et commentaires de Napier Scott et RJF Global Search

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici