☰ Menu eFinancialCareers

De nombreuses opportunités dans la banque en 2007

Les jeunes diplômés constituent le gros des troupes recrutées dans la banque de détail, et comptent pour un tiers dans la banque d’investissement.

Le secteur bancaire affiche un beau dynamisme en matière de recrutement en 2006, et n’entend pas lever le pied l’année prochaine. Voilà qui profitera aux jeunes diplômés, qui compteront pour la moitié de ces embauches.

De la banque de détail…

La banque de détail qui offre 4 emplois sur 5 dans le secteur en France fait les yeux doux aux jeunes diplômés. Selon les données recueillies par L’Agefi, leur proportion varie de 40% chez HSBC à 75% chez LCL, avec une moyenne de 60% environ.

Les difficultés éprouvées par les établissements pour trouver des professionnels d’encadrement expérimentés expliquent cet engouement pour les jeunes diplômés, en particulier les plus diplômés d’entre eux.

LCL a ainsi annoncé sa volonté de recruter directement leurs directeurs d’agence sur les campus des écoles de commerce ou de mastères spécialisés, assurant ainsi la promotion des Bac+5. SG prévoit également de diminuer la proportion des Bac+2/3 au profit des plus diplômés.

En 2005, c’est le réseau du Crédit Agricole qui a été le plus gros pourvoyeur d’emplois. Selon les prévisions réalisées par les grandes enseignes, la banque verte devrait maintenir son leadership en 2006, devant les Caisses d’Epargne et les Banques Populaires (respectivement 3 700, 2 800 et 2 000 postes). Pour 2007, les banques anticipent une cadence tout à fait similaire : il n’est donc pas trop tard.

… À la banque d’investissement

Dans la banque d’investissement, c’est Calyon qui assure les plus importants recrutements, soit 1200 postes en 2006 et 1350 en 2007. La part des jeunes diplômés est de 30 %. Chez BNP Paribas CIB, on envisage 600 recrutements l’année prochaine, tout comme Natexis Banques Populaires, dont les effectifs auront toutefois à assumer la fusion avec ceux d’IXIS CIB qui, prudemment, ne communique pas de chiffres.

Stage et alternance

Selon l’Association Française des Banques (AFB), l’alternance est devenu le mode de recrutement privilégié des entreprises bancaires , soit entre 15 et 20% des jeunes recrutés. Les contrats d’apprentissage devraient continuer à se développer en 2007.

S’ils sont loin de garantir un emploi dans la banque concernée, les stages continuent de jouer leur rôle d’intégration dans le monde de l’entreprise.

Le réseau du Crédit Agricole en propose 8.000 par an, Société Générale 6.000. Spécifiquement pour les Bac +4/5, BNP Paribas ouvre près de 1.500 stages de fin d’étude.

Au total, ce sont 20.000 opportunités qui sont offertes aux étudiants. Un chiffre en progression constante. En cette fin septembre, sur les sites de trois grandes banques, SG, BNP Paribas et Crédit Agricole, on trouve respectivement 350, 130 et 120 offres de stage.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici