☰ Menu eFinancialCareers

Contrôle de gestion : comment sortir du lot ?

Neuilly-2 octobre 2008.Portrait de Mr Romain WERLEN.

Avec la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat) en France, on a vu apparaître dans les universités des formations en contrôle de gestion bien plus professionnalisantes, aujourd’hui capables de concurrencer des cursus d’école de commerce. L’expérience en entreprise (stage, alternance, apprentissage) peut significativement conditionner l’évolution professionnelle d’un candidat et ce particulièrement sur les fonctions de Contrôleur de Gestion.

Pour cette raison, écoles de commerce et universités proposent aujourd’hui des formations en BAC+5 renfermant de 12 à 18 mois de stage en entreprise. Des stages à durée variable, qui permettent aux étudiants de se former, de s’essayer à différents domaines (banque, assurance, tourisme…), à différentes industries (automobile, agroalimentaire), et à différents types d’entreprises (PME, TPE, grandes entreprises…), et donc de se différencier. Car s’il y a beaucoup d’offre, la demande, elle aussi, est forte, d’autant plus si l’on prend en compte les diplômés de DCG (ex-DECF), reconvertis en contrôleurs de gestion après quelques années d’expérience en comptabilité.

Mais alors, comment sortir du lot ? Suffit-il de s’appuyer sur les réseaux d’anciens élèves, sur la réputation de son école ? Si cela peut aider, ce n’est pas la seule composante de la réussite. Pour sortir du lot, il vous faudra vendre vos atouts. De quelles connaissances ou compétences jouissez-vous, que d’autres n’ont très probablement pas ? Mettez en avant votre expérience, au-delà des habituels « J’ai fait des tableaux de bord, du reporting et je m’occupais des budgets ». Evitez les illustrations WordArt avec la flèche verte pointant vers le ciel, qui ne témoigne aucunement de vos réussites. Soyez concret, soyez précis.

Quelles étaient les orientations du contrôle de gestion tel que vous l’avez pratiqué ? Au sein de quelle structure avez-vous été amené à évoluer ? Quels étaient vos interlocuteurs ? Avez-vous su aller vers les autres ? Vous êtes très certainement très calé en Excel, mais vos concurrents également. Différenciez-vous ! Savez-vous rendre vos reportings limpides au point que quiconque dans l’entreprise pourrait les comprendre ? Partagez vos méthodes, vos réussites. Le savoir-être, ce que vous êtes, comment vous travaillez, voilà un facteur différenciant pour un recruteur qui voit passer des centaines de candidats ayant un profil très similaire. Montrez votre curiosité, l’une des qualités premières du contrôleur de gestion ; interrogez votre recruteur sur le poste, mais également sur l’entreprise et son fonctionnement.

Pensez à travailler votre CV afin de le rendre attractif, parlant. Un CV synthétique mais qui remonte des informations spécifiques sur vos missions vous fera d’office gagner des points et vous ouvrira probablement les portes des cabinets de recrutement.

Salaires d’entrée contrôleur de gestion : 30-35 k€ selon l’école, expérience.

Romain Werlen est directeur senior de la division Comptabilité & Finance de Page Personnel.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici