☰ Menu eFinancialCareers

Une journée avec Simon Thomas, Directeur exécutif d’une société spécialisée en recherche environnementale

06.30 Je me réveille dans ma maison de l’East Sussex.

07.42 Je saute dans un train plein d’enfants qui partent pour l’école. Je lis le Times et le FT pendant le trajet.

09.00 J’arrive à mon bureau. On discute de l’actualité politique avec notre équipe de recherche et notre département marketing : Michael Howard, le dirigeant du parti Conservateur, explique son dispositif pour l’environnement dans les journaux du matin.

10.30 Je me rends dans la City à une réunion avec une grande banque d’investissement. Ils sont à la recherche de données sur l’environnement afin de compléter le modèle qu’ils utilisent pour analyser la direction de grandes sociétés internationales. Suite à des scandales comme Enron et Parmalat, les gens ont fini par comprendre qu’une bonne gestion des entreprises est aussi importante que des aspects purement financiers. Nous pouvons fournir de l’information sur les conséquences des activités d’une société sur l’environnement. Ils ont pensé que ce serait un développement intéressant pour leur instrument de direction d’entreprise.

12.30 Déjeuner intéressant et décontracté avec le client important d’un gestionnaire de fonds à Spitafields. Nous discutons de l’industrie de l’aviation et des permis d’émission de gaz polluants dans l’UE autour d’une fajita poulet et d’un expresso bio. À l’heure actuelle, l’aviation n’est pas encore dans le champ d’application du programme et ne doit l’être qu’en 2005. Je prévois cependant que l’aviation n’y entrera pas avant 2008. Cette mesure aura d’importantes répercussions sur les actions de cette industrie, en particulier pour les sociétés à faible coût dont les offres sont très sensibles aux prix. Le client du gestionnaire de fonds avec qui je déjeune est d’accord avec moi.

14.30 Retour au bureau pour rencontrer un important consultant en environnement. Nous travaillons sur un projet commun qui traite des conséquences du changement climatique sur les résultats des actions.

16.00 J’envoie des propositions à deux gestionnaires de fonds qui s’intéressent à nos offres de recherche.

18.45 Je rentre tôt à la maison pour regarder le football. A la fin du match, je mets les nouvelles et suis agréablement surpris de voir que mes prédictions du déjeuner sont confirmées. Ils font un reportage sur le discours d’ouverture de Tony Blair sur le changement climatique. Il explique qu’il profitera de la présidence du Royaume-Uni à l’UE afin de promouvoir l’entrée de l’industrie de l’aviation dans le programme d’émission de gaz polluants à partir de 2008. C’est inquiétant.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici