☰ Menu eFinancialCareers

Qui est Bruno Iksil, le trader de JP Morgan surnommé « la baleine de Londres » ?

where-is-bruno-iksil

A moins d’avoir passé votre week-end de Pâques au fin fond d’un trou perdu sans aucun accès à Internet, difficile de ne pas avoir entendu parler de Bruno Iksil, surnommé la baleine de Londres. Voici une petite séance de rattrapage pour ceux qui sont passés à côté…

Après Jérôme Kerviel et Fabrice Tourre, c’est de nouveau un trader français qui défraye la chronique financière. En effet, Bruno Iksil est un trader de nationalité française âgé d’un trentaine d’années. Il vivrait à Paris et ferait l’aller-retour avec Londres chaque semaine. Le vendredi, il travaillerait depuis chez lui (Bloomberg.com). Après quatre ans passés à travailler chez Natixis entre 1999 et 2003, et suite à une interruption de deux ans, il rejoint JPMorgan en 2005. Le Wall Street Journal le décrit comme « discret ». Son profil Bloomberg mentionne son humilité et son entourage dit que ce n’est pas le genre de trader qui conduit une Ferrari et porte une Rolex.

Pourtant, chez JPMorgan à Londres, où il travaille au bureau d’investissements (Chief investment office, CIO), il aurait investi des sommes tellement énormes (le Wall Street Journal parle d’une position de 100 milliards de dollars) dans des credit default swap (CDS) qu’elles auraient des effets de distorsion sur le marché. Ces dernières années, il aurait apparemment fait gagner 100 millions de dollars par an au CIO.

Et si vous travailliez pour le bureau de JPMorgan…

Le Bureau d’investissement (CIO) est vaste. Depuis que l’affaire Bruno Iksil a éclatée, JPMorgan a pris soin d’insister ce n’était pas une opération de trading pour compte propre. « Notre CIO fait des investissements de long terme dans le cadre d’une couverture macroéconomique pour notre bilan global », a affirmé Joseph Evangelisti, un porte-parole de JPMorgan, à l’AFP. Malheureusement, l’insistance avec laquelle JPMorgan souligne que le CIO n’a rien à voir avec du trading pour compte propre semble en contradiction avec ce fil de discussion écrit par des candidats qui prétendent avoir postulé à des emplois cinq ans plus tôt. À l’époque, le CIO se décrivait lui-même comme une « activité mondiale de trading sur compte propre », ce qui n’est plus le cas actuellement.

Si, comme Bruno Iksil, vous travaillez pour le CIO JPMorgan à Londres, vous serez sous la responsabilité d’Achille Macris, qui dirige l’activité EMEA. Ce denier était auparavant responsable mondial des marchés de capitaux chez Dresdner Kleinwort Wasserstein, et associé chez le fonds londonien Cardinal Asset Management. Autre figure incontournable : Patrick Hagan, le responsable de l’analyse quantitative, qui a un doctorat en mathématiques appliquées au California Institute of Technology et donne parfois des formations sur la modélisation fixed income. Peut-être un bon moyen de l’approcher… Quant au directeur financier, il s’agit de Keith Enfield, un diplômé de Cambridge qui a travaillé dans les activités private equity, dérivés de crédit et trésorerie chez JPMorgan.

Des salaires parmi les plus élevés

Actuellement, JPMorgan a publié une annonce pour un poste de trader sur dérivés de crédit basé à New York pour travailler dans le CIO. Voici son intitulé : « 7-10 years financial services/investment management industry experience, with a minimum of 5 years trading/investing experience, preferably with experience in corporate bond markets, CDS markets (both index and single name), or other credit derivatives. A strong understanding of cross asset risks across Credit, Rates, FX, and Equity markets. »

Bien que le CIO se trouve dans l’activité Corporate de JPMorgan Chase, si vous travaillez là, vous serez payé comme un trader dans une banque d’investissement ou un hedge fund. Personne ne sait combien Iksil gagne, mais Ina Drew, qui dirige le CIO, a touché 14,8 M$ l’an dernier et a fait partie des hauts dirigeants de JPMorgan les mieux rémunérés.

commentaires (2)

Comments
  1. Iksil a plus de 40ans, il est sorti de Centrale Paris en 91!
    dans la capture d’écran bloomberg, il s’agit d’humour, un Chuck Norris fact!

  2. Ce genre d’histoire confirme une fois de plus combien les cris d’orfraie à propos des crises financières sont de la pure gesticulation qui prête pas à conséquence pour les bijoux de la couronne. Il faut tout de m^me être conscient que cette emprise des marchés de capitaux sur l’économie à fait des millions de victime dans les pays touchés de plein fouet par l’effondrement du niveau de vie et l’asphyxie économique au nom du respect des sacro-saints ratios financiers. La contrepartie de ces rémunérations délirantes pour quelques individus qui ont mis leur conscience dans leur poche en prostituant leur intelligence est donc la misère du plus grand nombre. Un surcroît de réglementation est là pour nous faire croire que le système s’est moralisé, alors qu’il n’en est rien; le régulateur ayant toujours soin de ménager des portes de sortie aux banquiers à la recherche désespérée de nouvelles sources de profits. Autant dire que ces rapaces ont du sang sur les mains, mais qu’ils s’en moquent, puisque le système leur a conféré un statut d’impunité au nom de la sauvegarde du système de financement par les banques. Si celles-ci ne peuvent plus faire de business avec leurs produits de financement, il est bien évident que les Etats devront se passer de leurs services. Malheureusement pour les acteurs financiers, le public est de plus en plus conscient que ce système bancaire réputé indispensable – à chaque fois qu’il est menacé, nos politiques crient à la catastrophe imminente – ne fonctionne en fait qu’au profit d’une infime minorité de banquiers et de hauts fonctionnaires qui contemplent du haut de leur splendeur les masses en proie aux affres de l’austérité et autres mesures d’assainissement économiques, qui à défaut de corriger les dépenses publiques ont pour effet de d’accentuer le pillage des citoyens de base.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici