☰ Menu eFinancialCareers

Réduction d’effectifs inévitable chez Natixis

Natixis a beau avoir redressé la barre, cela ne suffira pas à empêcher un plan social. Le groupe est revenu dans le vert. Après avoir essuyé une perte de 900 millions d’euros au trimestre dernier, il affiche un bénéfice net de 69 millions d’euros pour son premier trimestre, mieux que les prévisions des analystes qui s’attendaient à de nouvelles pertes. Il n’empêche, ce chiffre représente une chute de 88% par rapport à l’an dernier.

Dos au mur, il semblerait que la banque n’ait pas d’autre choix que de mettre en place un plan de réduction des charges visant à économiser 10% des coûts fixes, soit environ 400 millions d’euros à l’horizon 2009. Celui-ci combine une réduction importante du recours aux prestataires externes et une baisse des effectifs internes, selon le communiqué.

Celles-ci se feront en priorité sur les fonctions support centrales et les métiers en France et à l’étranger. La banque précise que des réductions significatives sont prévues en banque d’investissement.

Menace sur l’emploi de 800 prestataires et 500 salariés

Côté prestataires, près d’un quart des 3250 collaborateurs (soit 800 personnes) pourrait être mis sur la sellette, selon la CGT. Les fonctions support, l’informatique en particulier (60% environ des prestataires), sont concernées.

Concernant les effectifs en interne, aucun chiffre n’a été donné. Le chiffre de 500 personnescircule. Les coûts de restructuration (notamment primes de départ) seraient évalués à 240 millions d’euros, selon une source interne. Les emplois de la BFI sont aujourd’hui les plus vulnérables, le pôle ayant subi une perte de 145millions d’euros sur le premier trimestre 2008, contre un bénéfice de 249 millions un an plus tôt. Les fonctions support (informatiques, back-office) comme les métiers de front-office peuvent être touchés, anticipe Jean-Marc Plantier, responsable CGT Natixis. En front, il y aura une réduction de la voilure aux US et en Angleterre, mais probablement aussi en France.

La banque de financement et d’investissement est le pôle du groupe qui a le plus embauché l’an passé:334 nouvelles recrues, dont beaucoup à l’international, notamment en Asie. Fin 2007, la BFI comptait 6645 personnes, dont 35% sont à l’étranger. Au total, le Groupe Natixis a recruté en France 1 159 collaborateurs en 2007.

Un comité d’entreprise est prévu vendredi prochain. Il devrait préciser les termes du plan de réduction des charges aux représentants du personnel.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici