☰ Menu eFinancialCareers

Une nouvelle affaire Kerviel pourrait-elle voir le jour ?

La Société Générale ne serait pas à l’abri d’une nouvelle affaire Kerviel , rapporte un audit mené par le cabinet Technologia qui indique que près de 30 % des traders de la banque agissent à la limite des règles déontologiques et ne sont pas sanctionnés (La Lettre A, abonnement).

La banque en rouge et noir n’a pas tardé à réagir, d’autant plus que c’est le comité central d’entreprise qui aurait commandé le rapport. Ce n’est ni un audit, ni un rapport d’autorité de contrôle ou d’inspection interne. Il s’agit d’une étude portant principalement sur les procédures de contrôle et l’organisation du travail réalisée à partir de rapports publics, de questionnaires et d’entretiens déclaratifs auprès de collaborateurs en France , a indiqué la SocGen (L’Agefi.fr), évoquant des informations parcellaires sorties du contexte et qui sont accompagnées d’interprétations erronées .

Des contrôles plus stricts

Je suis persuadé qu’une telle affaire n’est plus possible car des moyens techniques ont depuis été mis en ceuvre. Des recommandations ont été faites pour que les personnes chargées des contrôles aillent jusqu’au bout de leur mission et n’aient plus peur de le faire , explique Patrice Leclerc, président de l’Association des actionnaires salariés et anciens salariés de la Société Générale (Challenges.fr).

De leur côté, les syndicats se montrent plus sceptiques quant à l’impossibilité de voir ressurgir une affaire similaire. Il est encore trop tôt pour le dire. Surtout, pour que les contrôles s’avèrent efficaces, il faut des personnes d’un niveau de qualification équivalent à celui nécessaire au front. Or, il est difficile de convaincre des anciens du front d’aller travailler au contrôle , relève Michel Marchet, délégué CGT à la Société Générale. Ce qui fait dire à un salarié de la banque que des contrôles plus stricts et une révision des systèmes de rémunération sont indispensables (Lecourant.info).

commentaires (7)

Comments
  1. le probleme ne vient pas tant des competences des controleurs que de la volonte des directions de ne pas tenir compte des controles pour toujours gagner plus grace aux traders.

  2. Je pense que le problème vient du système et ni la direction ni les traders sont mis en cause mais seulement le seul problème c ‘est que l ‘on vit d’un système basé sur la cupidité.

  3. Il est fort probable que d’autres affaires éclatent au grand jour.
    Le rapport cité dans l’article (qui a circulé auprès de nombreux employés de la SocGen) précise clairement que la banque en question a, au cours des derniers mois, dépassé fréquemment (à plus de 20 reprises!) les pertes potentielles maximales autorisées. On peut alors se questionner sur l’utilité d’un contrôle si les indicateurs prudentiels, aussi obsolètes soient ils (comme la VaR), ne sont pas respectés.

  4. Pour plus de simplicité, ne faut-il pas renommer l’affaire Kerviel en “l’affaire Société générale” ? Il semble que les pratiques historiques n’aient pas véritablement changé, dès lors un trader cupide – un trader en fait – aura demain encore la possibilité de faire subir des pertes colossales à la société qui l’emploie.

  5. “A trop chercher la paille dans l’oeil du voisin on ne voit pas la poutre que l’on a dans le sien.”

    Il n’y a pas que la Société Générale qui peut se sentir concerné par un cas de fraude tel que celui présenté en Kerviel. BNP, HSBC et bien d’autres groupes devraient bien faire attention à camoufler leurs petits écarts ou l’atterissage risque de faire très mal.

  6. l’affaire kerviel a demontre que le upper management de beaucoup de banques est compose d’incapables qui ne pensent qu’a empocher des bonus quel qu’en soit le prix. de plus d’autres banques semblent avoir les meme pratiques qu’a la socgen
    kerviel etait un pion , la question est de savoir pourquoi on est pas remonte plus haut

  7. je suis desole Nofuture mais ta phrase “banques est compose d’incapables” me semble tres reducteur.
    Pkoi a t on laisse faire Kerviel durant tout se temps ? parcequ il etait rentable.Il rapportait bcp d argent.
    Pkoi ils l’ont lache ? Devant une exposition enorme, plus la pression des medias que pouvait faire la banque. Se couvrir et inculper un seul homme.
    On en deduit que a la SG (comme ailleurs) si tu rapportes de l argents, on ferme les yeux mais si tu perds c est Toi le coupable.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici