☰ Menu eFinancialCareers

Pléthore de postes à pourvoir autour du trading sur commodities à Genève

La place genevoise continue d’attirer les spécialistes des matières premières, comme en témoignent les arrivées récentes de grands groupes de trading, notamment russes comme Rosneft et Bashneft. On voit de plus en plus de nouvelles sociétés qui s’installent à Genève. Il s’agit aussi bien de groupes étrangers désireux de s’implanter ici que de traders qui créent leur propre entreprise, après avoir rencontré du succès en tant qu’employés, explique Chris Jones, associé chez Deloitte à Genève, qui préside la conférence Geneva In-Sight organisée cette semaine à Genève par Academy & Finance.

Ces arrivées de sociétés de trading sont un bon indicateur de la santé du secteur. Elles prouvent également que la place genevoise est reconnue pour son expertise et pour les financements qu’on peut y trouver , poursuit Chris Jones (L’Agefi, abonnement). La place genevoise a acquis la taille nécessaire pour provoquer un effet boule de neige et est devenue “the place to be” pour tous les types d’acteurs : sociétés de négoce, d’affrètement, des banques et encore des services annexes comme l’inspection , confirme Geert Descheemaeker, secrétaire général de la Geneva Trading and Shipping Association (GTSA).

Chasse aux talents

Ainsi, toutes activités confondues, du trader à l’affréteur, en passant par l’assureur, le secteur du négoce genevois emploie 8 000 personnes et s’impose désormais comme la première place mondiale, au détriment de Londres. Nous avons constaté en 2010 une augmentation du nombre de relocalisations de sociétés basées à Londres vers la Suisse, explique Guy de Brabois, Country Manager au sein du cabinet de recrutement Robert Walters. Alors que les professionnels du front-office ont suivi le mouvement, il existe une pénurie de plus en plus forte de candidats pour les fonctions supports dans ce secteur, et ce quel que soit le niveau d’expérience recherché.

Cela commence à être ingérable. Nous manquons de personnel qualifié à Genève. Lorsqu’une société s’installe, elle doit soit importer ses employés, soit les chercher dans les autres compagnies, reconnaît Éric de Turckheim, fondateur de Trafigura, société de négoce de pétrole et métaux ferreux qui emploie 250 personnes à Genève (Hebdo.ch).

Même les profils débutants sont sollicités. Pour preuve, les étudiants du programme de master en International Trading à l’Université de Genève, lancé il y a quelques années sous l’égide de la GTSA, travaillent 80 % de leur temps dans une société active dans le secteur, sont payés et quasiment assurés d’avoir un emploi à la fin de leurs études. C’est une opportunité en or , résume Geert Descheemaeker.

Une situation amenée à perdurer ?

Selon les experts, l’attraction exercée par Genève s’explique surtout par sa fiscalité : les sociétés de négoce y sont considérées comme des sociétés auxiliaires faisant leurs affaires en dehors de Suisse et sont donc taxées à hauteur de 12 %. Le canton offre par ailleurs une régulation plus souple et moins transparente pour des salaires et des bonus très conséquents , relève un courtier (Matin.ch).

Mais l’euphorie pourrait ne pas durer. L’Union européenne rêve de siffler la fin de partie du laisser-faire et de ramener la Suisse vers plus de régulation, explique un trader. Si les prix des matières premières notamment agricoles continuent d’augmenter, la fin de partie se rapprochera encore plus vite , insiste-t-il. Sauf que tout le monde ne partage pas cet avis. Genève a atteint une telle dimension qu’une modification du régime fiscal ne changerait rien , conclut Éric de Turckheim. De quoi rassurer ceux qui s’apprêtent à faire leurs valises pour la cité de Calvin.

commentaires (7)

Comments
  1. Eh bien j’ai encore rien vu et c’est pas faute d’essayer

  2. “Genève a atteint une telle dimension qu’une modification du régime fiscal ne changerait rien”—bisounours

  3. @ Thierry,
    Aurais-tu un listing des entreprises/ Hedge Funds qui embauchent?
    Car j’essaye depuis quelques mois et je ne trouve pas grand choses !!
    Je pense que le master a des bon contacts avec les professionnels sur Genève et que ce sont des stages….

  4. @Dodo,
    Il est justement prévu que je publie un article qui recense les sociétés de trading qui recrutent en ce moment en Suisse. Patience…

  5. @ Thierry,

    Merci pour ton travail, j’attends la publication de ton prochain article !

  6. @ Thierry
    Vivement ce prochain article. Il sera disponible à partir de quand?

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici