☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : Comment éviter de faire de trop vieux os dans la finance

À moins de s’appeler Anton Kreil, ce dernier prétendant avoir pris sa retraite à seulement 28 ans, vous êtes probablement en train de réfléchir à la façon d’amasser suffisamment d’argent pour pouvoir quitter la finance avant vos 60 ans.

Agé de presque 45 ans, je fais partie du lot et ne m’en cache pas. Avant que les internautes suspicieux ne viennent poster sur ce site leurs commentaires péjoratifs habituels, je tiens à préciser que mon témoignage est basé sur des observations de quelqu’un qui a passé 20 ans de sa vie à la City et non pas d’un illuminé de 25 ans qui pense avoir la science infuse.

Voici donc mes conseils pour éviter de faire de trop vieux os dans l’industrie financière :

1) Ne pas divorcer

Il y a deux raisons à cela : la première, c’est qu’entretenir deux ménages à la fois va provoquer une hémorragie de dépenses qui va tuer votre assise financière et repousser d’au moins cinq ans votre vie après la City .

La deuxième raison, c’est que les employeurs n’aiment pas les personnes qui divorcent. Elles sont réputées instables, inconstantes dans leur environnement professionnel, et leur travail en souffre. La plupart des gens divorcés (ou qui ont été contraint de divorcer) que je connais ont eu une évolution de carrière négative au cours de l’année qui a suivi.

2) Se préparer à vous faire remplacer par un junior

À 40 ans, juste au moment où vous pensez que vous êtes au top de la partie, un jeune loup de 35 ans viendra et prendra votre place. J’ai vu cela se produire plus de 50 fois au cours des vingt dernières années. La seule consolation, c’est que les 35 ans seront dans la même situation cinq ans plus tard… D’où la nécessité d’avoir un plan de repli lorsque votre heure viendra.

En supposant que vous restiez à la City, passer du sell-side vers le buy-side (et vice versa) est à mon avis la meilleure voie à suivre, plutôt que de passer désespérément d’une grosse banque d’affaires à un poste subalterne dans une banque de seconde zone. Je ne connais personne qui a vraiment réellement rebâti une nouvelle carrière de cette façon. Sans parler du fait que lorsque vous quittez ce genre d’établissements, vous n’avez plus aucune idée de ce que vous allez faire avec votre CV périmé .

3) Construire un portefeuille d’affaires en dehors de la banque

Pensez à ce que vous voulez faire une fois que vous aurez quitté la City et commencez à le faire maintenant. Construire une solide base de connaissances et de contacts et même monter la structure de votre prochain business sont des choses à préparer à l’avance, et non pas une fois que la manne sera tarie. Certains de mes amis qui se sont retrouvés sur le carreau un an ou deux avant leur projet d’entamer une nouvelle carrière, y ont finalement renoncé.

Si vous avez lu cet article et que votre réaction est de dire il ne m’a rien appris, tout cela je le savais déjà , alors estimez-vous satisfaits. Après tout, nous sommes tous dans la même galère, n’est-ce pas ?

L’auteur, qui a fait un mariage heureux, figure parmi ceux qui comptent dans la City tout en ayant développé un portefeuille d’affaires à l’extérieur…

commentaires (7)

Comments
  1. Ou alors, changer totalement de secteur et travailler dans un domaine plus intéressant (il y en a beaucoup) et donc plus enrichissant. C’est possible. Qques personnes le font. C’est un risque. J’ai fait moi même le pas. Et je n’ai jamais été aussi heureux. Même si comme beaucoup, je dois maintenant cotiser pour ma retraite pendant toute la durée légale. L’épanouissement professonnel et personnel est à ce prix :)
    Bon courage à tous ceux qui décident de continuer sur les marchés financiers.

  2. A Jean : tout de même, le cliché sur la finance qui serait forcément ce qu’il y a de moins “intéressant” ou de moins “enrichissant” est vraiment ridicule et éculé…

    Ne vous est-il jamais venu à l’idée que des tas de gens puissent également être vraiment intéressés par ce qu’ils font, dans ce domaine comme dans d’autres ?

    Je connais même un trader qui est revenu bosser à 40 piges passées après plusieurs années de “retraite”, tout simplement parce qu’il s’emmerdait et que l’ambiance des salles de marchés lui manquait…

    Je ne suis pas sûr que le cadre moyen chez Air France ou Alstom (activités “utiles” aux yeux des bien-pensants) ferait la même chose…

  3. eh les amis, passez au capital investissement, au vrai, celui où vous accompagnez un chef d’entreprise d’une petite PME dans son développement, dans la création de valeur et d’emplois autour d’un projet porteur, avec une rentabilité à moyen/long terme; en prenant son temps tout simplement et en laissant au business le temps de créer de la valeur, là vous vous sentirez utiles, votre action aura du sens, pour une fois un sen concret, et c’est autrement plus amusant que les marchés financiers!!!!!!

  4. Voyons, voyons, Bruno…
    C’est l’appât du gain qui intéresse et qui enrichit. La finance est une activité désincarnée dont l’unique finalité est l’accumulation et la vanité qu’on en tire. C’est une activité souvent aride et répétitive, abrutissante et au prosaïsme désespérant. (ce qui n’implique pas qu’elle soit sans utilité par ailleurs)

    Cadre moyen au CAC40 ?, vous devez avoir autant d’imagination que votre “trader” désoeuvré… Essayez donc de changer un peu vos fréquentations : écrivains, architectes, journalistes, musiciens, médecins, comédiens, professeurs, etc.

  5. Melvido ou l’intervention qui ne sert à rien. Un pseudo penseur de gauche qui se permet de donner des leçons d’humanité sans rien connaître d’autre du sujet que les tracts syndico-politiques ou les articles de désinformation de journalistes dépassés par le sujet…

  6. Au moins, LesFrançaissontdesveaux, vous êtes drôle (mais sans doute pas très sympathique).
    Mais vous allez me forcer à faire le fat pour vous détromper.
    Ce jour (5/24) :
    * 3:31:40pm (EDT), bid/ask SP june11 (ESM1) 1317.50/1317.75 806×1891
    * LT Brent july (CON1) 112,30usd

    Certes, ça ne prouve rien d’autre que la présence d’un bloomberg pas très loin, mais en y réfléchissant un peu, vous méditerez des moyens dont cette pseudo-pensée dispose et la connaissance du sujet que cela peut sous-tendre.

  7. Ce message s’adresse à Jean qui a publié un message le 18 Mai 2011

    Bonjour,

    J’aimerais avoir plus de détails sur ton expérience et ta reconversion. Moi même , je bosse dans l’ingénierie financière et souhaite changer de secteur. J’hésite beaucoup car je ne sais pas quoi faire par la suite.

    Merci de ta compréhension.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici