☰ Menu eFinancialCareers

Perspectives 2009 : les métiers en vogue

La douloureuse page 2008 est enfin tournée. Il nous reste à affronter 2009 qui ne s’annonce pas bien réjouissante, mais rien ne sert de dramatiser. Ainsi, avons-nous décidé de ne pas écouter les Cassandre. Tout ne sera pas noir en 2009, certains secteurs tireront même parti de la crise. La preuve par 5.

Restructuring

En raison de la détérioration de l’environnement économique, les marges des entreprises s’érodent, les délais de paiement s’allongent, entraînant une accélération des défauts de paiement et des défaillances d’entreprises , a récemment prévenu le groupe Euler Hermes. Le numéro un mondial de l’assurance crédit anticipe un bond de 25 % des faillites dans le monde et de 12 % en France en 2009. Concrètement, ce serait ainsi 63 000 entreprises hexagonales affectées, un chiffre proche du record de 1993. Autant dire que la restructuration d’entreprises a donc de beaux jours devant elle. Selon le directeur financier de Lazard, Michael Castellano, l’activité de restructuring et debt advisory devrait même être bien plus dynamique en Europe que lors de la précédente crise. Nous sommes en train de voir une énorme activité se développer , avait-il témoigné lors d’une conférence en novembre dernier (Financial News, abonnement).
Après tout, les banquiers conseil pourraient trouver une nouvelle occupation en 2009 en s’orientant vers le refinancement et la restructuration de la dette. Ainsi Lazard, à l’instar d’autres banques, a transféré ses banquiers M&A vers les practices restructuring. Au-delà, ce sont les divisions spécialisées des grands cabinets d’audit (Big Four), des fonds dédiés, et des cabinets de conseil spécialisés en redressement et gestion de crise (Kroll Talbot Hughes, Duff & Phelps…) ou en management de transition (Alvarez & Marsal, DI finances…) qui continuent de se renforcer. Outre les entreprises, les fonds de private equity sont de plus en plus nombreux à venir toquer à la porte de ces spécialistes pour leur demander leur aide dans la renégociation de dettes auprès des sociétés sous LBO (leveraged buy-out, opérations de rachat avec effet de levier) qu’elles détiennent.

Compliance

Voilà plusieurs années déjà que les spécialistes de la conformité ont creusé progressivement leur marque dans les établissements financiers, confrontés à la multiplication des normes, des réglementations et autres codes de conduite. La crise financière ne fait que renforcer ce phénomène alors que l’exigence d’auditabilité et de lisibilité des processus est plus importante que jamais. En outre, la consolidation à l’ceuvre dans le secteur bancaire impose une harmonisation des pratiques au niveau des groupes bancaires, y compris à l’échelle internationale. Ce métier sera probablement à l’abri de la crise en 2009. Il ne va cesser de se développer, notamment dans les sociétés de gestion. On constate aussi un effort “marketing” sur cette fonction qui joue un rôle croissant dans l’entreprise et se rapproche des métiers , témoigne Nadia Tortel, associé du cabinet de chasse Singer & Hamilton. Conséquence ? Les salaires devraient continuer leur évolution à la hausse, en particulier pour les RCCI (responsable de la conformité et du contrôle interne). Plus généralement, les mouvements de professionnels sur le marché devraient être à la fois favorisés par les renforcements d’équipe et le jeu des chaises musicales en raison des changements qu’imposent les circonstances actuelles.

Inspection générale

Discrète, à la fois crainte et convoitée, cette fonction centrale de la banque, directement rattachée à la direction générale, va avoir un vrai rôle à jouer en 2009 dans l’analyse et la mise en place de nouvelles orientations stratégiques et dans l’accompagnement des métiers, dont les mutations ont été engagées en 2008 , entrevoit Cécile Cousteix, consultante au sein du cabinet Lincoln Associés, qui ne serait pas surprise par une revalorisation des salaires. Chaque groupe bancaire embauche sur concours entre 20 et 30 inspecteurs en moyenne chaque année. Nouveau garant de l’orthodoxie, ce corps d’élite va devoir élargir son champ d’intervention en s’orientant davantage sur les risques de marché et les risques opérationnels, notamment la fraude. Les équipes, renforcées, auront plus de visibilité en interne en raison de l’ingérence croissante dans les métiers. Le passage par l’inspection générale, souvent perçu comme un accélérateur de carrière, devrait alors se transformer en véritable voie royale vers les postes de direction, y compris vers la direction générale.

Gestion actif / passif

La simple définition de la gestion actif / passif (Asset and Liability Management ou ALM) nous convainc à l’idée que cette activité sera incontournable en 2009. Prenons la définition donnée par le site spécialisé Vernimmen.net : La gestion actifs / passifs consiste […] à mettre en regard la rentabilité des capitaux propres et les principaux risques financiers encourus. Elle cherche, à l’aide d’analyses financières et de modélisations, à accroître la connaissance et la maîtrise des principaux risques financiers […], en particulier les risques de transformation, de liquidité, de crédit, de taux d’intérêt et de change. Ces analyses doivent permettre de décider une politique de financement et d’allocation des actifs permettant d’optimiser le rapport entre la rentabilité des capitaux propres et les risques encourus. Dans les circonstances actuelles, il va de soi que le métier a le vent en poupe ! Il est dans l’air du temps, confirme Denis Marcadet, fondateur et président du cabinet de chasse Vendôme Associés. Il devient un poste clé au sein de la direction financière. La grille de rémunération se déploie, le fixe est revalorisé, et les bonus qui lui sont alloués sont conséquents, sans commune mesure avec ce qui se pratiquait il y a encore deux ans ! Et pour cause, l’enjeu de la maîtrise des risques est devenu tel que ces professionnels se rapprochent des salles de marchés. La nécessaire compétence métier et opérationnel est donc en train de transformer cette fonction stratégique. Il est à noter enfin que la promotion interne reste pour l’heure le mode de recrutement privilégié.

Finance islamique

Après Londres, qui a permis l’ouverture de la première banque islamique en septembre 2004, Paris souhaite-t-elle à son tour devenir capitale de la finance islamique ? Une question qui aurait paru incongrue il y a un an à peine, beaucoup moins depuis fin 2008. Le cadre fiscal français a, en effet, été aménagé pour deux produits conformes à la sharia, la sukuk (obligation islamique) et la mudharaba (contrat financier selon les termes duquel un investisseur achète un actif pour le compte d’un client et lui revend avec une marge). La France est ouverte à l’établissement de banques de finance islamique sur son territoire , a déclaré solennellement la ministre française de l’Économie et de l’Industrie, Christine Lagarde, le 18 décembre dernier. Objectif ? Attirer d’importants investisseurs musulmans étrangers. Selon un récent rapport de l’organisme Paris Europlace, la finance islamique pourrait représenter une manne de 100 milliards d’euros dans l’Hexagone. Fin novembre, trois banques islamiques au moins (Qatar Islamic Bank, Kuwait Finance House et Al-Baraka Islamic Bank) avaient déposé une demande d’agrément. Au départ, les banques se cantonneront à des activités de financement et d’investissement. Cela devrait d’ailleurs créer un appel d’air pour les spécialistes de la BFI, qui pourraient se recycler au sein de l’industrie financière islamique. Il y a des opportunités à saisir avec le développement de la finance islamique , témoignait enthousiaste Christophe Jacquemin, associé du cabinet d’avocats d’affaires Allen & Overy dans L’Agefi le mois dernier. En revanche, il faudra probablement attendre deux ou trois ans pour voir se développer des activités de banque de détail. La finance islamique représente un marché potentiel d’environ 4 millions de musulmans en France, selon une récente enquête.

commentaires (2)

Comments
  1. ben tres content. cela me conforte dans la specialisation que j’ai choisi à l’ENSAI (gestion des risques).

  2. Merci pour les métiers en vogue mais il serait juducieux de completer votre article avec un grille de salaire moyen des métiers que vous aviez cités.
    Dans l attente
    cordialement

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici