☰ Menu eFinancialCareers

Verdict chez UBS : 3.500 postes à la trappe et des licenciements inévitables un peu partout

Finalement UBS n’a pas attendu la journée investisseurs en novembre pour clarifier ses intentions en matière de coupes d’effectifs prévues par son programme d’économies de 2 milliards de francs suisses d’ici à fin 2013.

3.500 est le chiffre des suppressions d’emplois finalement retenu, explique un communiqué du premier groupe bancaire suisse. Les départs naturels ne suffiront pas, des licenciements sont programmés.

Les réductions concerneront dans l’ordre l’Investment Bank (45%, soit 1500 emplois), Wealth Management & Swiss Bank (35%, soit 1200 emplois), Global Asset Management (10%, soit 400 emplois), Wealth Management Americas (10%).

Zurich, la région plus touchée

Dans un communiqué séparé, UBS, troisième employeur en Suisse, explique que cette annonce aura des effets sur les employés du pays. Il est possible qu’elle se traduise par environ 400 licenciements en Suisse. La plus grande partie des suppressions d’emplois y concernera les services centraux et l’administration (fonctions de back-office et de middle-office), y compris celles qui soutiennent les activités internationales. La région de Zurich sera ainsi de loin la plus touchée.

En juin, UBS avait déjà annoncé 500 suppressions d’emplois dans les fonctions informatiques, dont 200 en Suisse.

Dans le cadre d’un plan d’économies d’un milliard de francs suisses, sa rivale Credit Suisse a, quant à elle, prévu la suppression de 2.000 postes au niveau mondial, 500 postes devraient être concernés en Suisse sans toutefois que des licenciements secs soient nécessaires.

Au total, Credit Suisse prévoit ainsi de supprimer près de 4% de ses 50.700 emplois dans le monde, alors qu’UBS devra couper 5,3% de ses effectifs mondiaux, soit 65.700 postes.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici