☰ Menu eFinancialCareers

Secteurs décryptés – Ventes, négociation et recherche

Chaque jour, des millions de produits financiers sont achetés et vendus sur les marchés secondaires ou les traders, ou opérateurs de marché, les commerciaux et les chercheurs négocient pour des clients après l’émission initiale d’un titre. Sur les marchés secondaires, les commerciaux conseillent les clients sur des opportunités d’investissement, tandis que les traders achètent et vendent des titres. Les marchés secondaires sont divisés entre les actions (options ou parts) les titres à revenus fixes (crédit d’entreprise, dette publique, monnaies et produits à taux garantis). Au sein de la division des titres à revenus fixes, il y a l’équipe des opérations sur devises (Forex). Le Forex est le plus grand au monde, avec un chiffre d’affaires quotidien moyen de 4 000 milliards de dollars, selon les chiffres de la Banque des règlements internationaux. Il y aussi un éventail de produits dérivés exotiques au sein de tous ces secteur, dans la valeur dépends du titre sous-jacent.

Emplois et plans de carrière

Les ventes, négociations et recherche sont des carrières distinctes. Les commerciaux conseillent leurs clients, qui peuvent être de riches individus, des fonds de pension ou des d’autres investisseurs institutionnels, qui veulent acheter et vendre des titres. Ils se concentrent généralement sur des produits particuliers (par exemple des obligations d’Etat) et des clients. « La plupart du temps, nous vendons une commodité et un service, pas juste un produit. Il est important de comprendre ce qui motive l’achat et d’ajouter de la valeur en fonction, dit Lutfey Siddiqi, responsable FICC auprès des entreprises et de la distribution FX d’Asia-Pacific à la banque d’investissement d’UBS.

Les traders suivent les marchés et achètent et vendent des produits en pressant un bouton. Votre carrière sera définie à la fois par ce que vous négociez (par exemple des actions, des opérations sur devises ou des commodités) et par le genre des trader que vous êtes. Il y a de nombreux types. Les traders flow achètent et vendent des produits financiers pour les clients d’une banque, tandis que les marchands de biens négocient l’argent de la banque. Les traders exécution exécutent des transactions pour les analystes et les gestionnaires de fonds, et les opérateurs de marché recommandent des produits à des clients et exécutent les transactions. Historiquement, les marchands de biens étaient en haut de la hiérarchie des traders mais beaucoup de banques ont réduits leurs activités de marchandage de biens après les larges pertes et les mesures de répression gouvernementales.

Les postes de recherche se concentre sur des types de produits particuliers (des actions ou de la dette d’entreprise) et de secteurs industriels particuliers (pharmaceutiques, les stocks financiers et les entreprises). Connus sous le nom d’analystes, les chercheurs produisent des rapports sur la pertinence de l’investissement dans différentes classes d’actifs et sociétés. Au sein du pôle ventes et négociation, les diplômés sont recrutés à des postes de structuration et de marketing. Le travail du premier est de créer des produits financiers et de fournir une évaluation des prix aux clients. Ce le rôle des marqueteurs est de chercher de nouvelles opportunités pour vendre ces produits, et de préparer les matériels marketing et les projets.

Compétences recherchées

Les traders ont besoin d’avoir un sens aigu du risque et de la récompense, une compréhension des dynamiques des marchés et un esprit analytique. Si vous négociez des dérivés complexes vous devrez avoir l’habilité mathématique de comprendre les produits. Si vous négociez des non-complexes, des produits simples, vous devrez comprendre ce qui dirige les marchés.

Dans tous les postes de négociations, de fortes compétences analytiques sont essentielles qu’il s’agisse d’actions, d’obligations et de produits dérivés, même à un niveau junior, dit David Sayer, responsable Asie de la négociation d’action et de l’exécution chez J.P. Morgan. La qualité numéro une que je recherche chez les candidats, mis à part les compétences techniques, est une personne ouverte d’esprit et qui a la capacité de rester calme sous la pression car la négociation sur les marchés peut être très émotionnelle”, dit-il. “Les traders doivent également être communicatifs et confiants,” ajoute-t-il, “étant donné que travailler en salle des marchés leur impose d’interagir avec des centaines de personnes chaque semaine.”

Des qualités analytiques hautement développées sont essentielles pour des postes de chercheurs, comme une nature curieuse et une habilité à synthétiser de grandes quantités d’information et les transformer en un argumentaire simple et logique. Cynthia Rupeka, associée junior, retail hardlines chez Morgan Stnaley Equity Research, dit “Les associés aboutis font non seulement attention au détail mais utilise aussi ce détail afin de comprendre et de maitriser les implications de la situation d’ensemble pour les stocks dans leur recherches.”

Si vous voulez faire carrière dans les ventes, vous devrez être bon dans la négociation avec les gens. Adam Law, directeur, titres à revenu fixe chez Barclays Capital, dit: “Nous recherchons des gens qui montrent un intérêt et un appétit à s’immerger au sein de leurs produits et les marchés afin de les comprendre complètement; qui sont très avenants dans leur approche face à leurs collègues et le clients de l’entreprise et qui ont un sens aigu de la valeur commerciale à long terme.” “Si vous un peu timide et que vous n’avez pas de fortes compétences en communication, soyez honnêtes avec vous-mêmes et éviter de présenter votre candidature en ventes”, ajoute Chris Jackson, responsable des programmes de recrutement, en banque internationale et marchés, à Royal Bank of Scotland.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici