☰ Menu eFinancialCareers

Secteurs décryptés – Comptabilité

Le travail de comptable se présente sous différentes formes et tailles. Si vous voulez en devenir un, posez-vous la question de savoir ou vous voulez travailler et quel type de comptable vous voulez être. Au sein des services financiers, les banques d’investissement recrutent des comptables, tout comme les banques de détail, les hedge funds, les entreprises de private equity, les compagnies d’assurance et les gestionnaires de fonds. Les entreprises dans tous les autres secteurs ont également besoin de comptables pour les aider à additionner les profits et les pertes. Alternativement, vous pouvez travailler dans les cabinets d’expertise comptable fournissant des services d’audit indépendants à d’autres compagnies. Les plus connus sont le Big Four – Deloitte, Ernst & Young, KPMG et PricewaterhouseCoopers (PwC).

Emplois et plans de carrière

Il y a différentes options ouvertes à vous dans une banque d’investissement.

Le contrôle produit

Il garde un œil sur les profits et les pertes réalisés sur les produits achetés et vendus dans la salle des marchés.

Le contrôle financier

Il analyse la performance globale de la banque et produit des rapports réguliers.

L’audit interne

Il est responsable de vérifier que les systèmes et contrôles financiers au sein de l’organisation sont respectés.

La réglementation

Il assure que la banque rapporte son activité financière selon les règles légales du pays dans lequel il négocie.

La trésorerie

Il structure les affaires financières de la banque afin qu’il y ait suffisamment de liquidités pour satisfaire à ses obligations. En comparaison, si vous débutez comme stagiaire au sein d’une des entreprise du Big Four, votre carrière sera plus limitée : environ la moitié finisse en audit ou en assurance, où ils tiennent les comptes des entreprises cotées et valident de manière indépendante que les comptes d’une entreprises sont corrects. Les entreprises du Big Four mènent aussi des missions de conseil, qui peuvent inclure de la finance d’entreprise, de la réorganisation de services (offrant des conseils sur à peu près tout de la restructuration ou l’insolvabilité à une simple amélioration de la performance d’entreprise), ou de la comptabilité légale (enquêtant sur les pratiques impropres). Ils mènent aussi des consultations de vérificateurs offrant des conseils sur l’argument commercial pour tout de la technologie à l’externalisation. Il existe d’autres opportunités en matière de comptabilité  dans l’industrie et le commerce pour les comptables financiers et les comptables en management.

Salaire et bonus

Les comptables gagnent davantage dans les services financiers que dans n’importe quel autre secteur. Les salaires basiques sont plus élevés et le potentiel de gagner des bonus lucratifs existe. Un auditeur interne avec de plus de cinq ans d’expérience à travailler dans les services bancaires et financiers au Royaume-Uni peut espérer 113k-130k dollars, selon Robert Walters, ou 85k-135k dollars à New York. Comparativement, un auditeur interne dans une grande entreprise dans l’industrie ou le commerce gagne 80k-130k dollars.

Compétences recherchées

La plupart des grandes entreprises de comptabilité exigent un diplôme de finance but les premières quelques années de travail sont consacrées à être formé à une qualification comptable. De plus en plus, toutefois, les entreprises du Big Four s’ouvrent à des candidats qui n’ont pas forcément de diplômes en finance, et quelques uns ont même des régimes prévus pour les jeunes sortant d’école.

Si vous vous entrainez en tant que comptable à Londres, la plupart des entreprises attendent de vous que vous passiez les examens de l’ACCA – l’Association of Chartered Certified Accountants – ou ceux de la CIMA – le Chartered Institute of Management Accountants, tandis que les banques et les entreprises du Big Four tendent à privilégier les associés qualifiés de l’Institute of Chartered Accountants (ACA) en Angleterre et au Pays de Galles. Ce niveau de qualification est reconnu internationalement, mais différents pays offrent aussi leurs propres options.

En France, il y a le Diplôme de Comptabilité et Gestion (DCG), équivalent à une licence (trois ans), et le DSCG, le Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion, qui correspond à un master 2.

En Allemagne, les comptables obtiennent leur qualification via une formation professionnelle avec un employeur pendant deux ou trois ans ou à travers des études universitaires, qui durent généralement six ans.

Aux Etats-Unis, le diplôme du CPA (Certified Public Accountants) est indispensable mais il y a aussi l’option du CIA (Certified Internal Auditors), le CMA (Certified Management Accountants) et l’ABA (Accredited Business Accountants).

« Pour ceux qui cherchent nos unités d’audit ou fiscale, un attribut clé est un diplôme en comptabilité », explique Holly Paul, le chef du recrutement américain chez PwC. Après ça, nous cherchons des individus entiers, tout particulièrement ceux qui excellent à l’université et qui montrent de fortes qualités de meneur. Nous accueillons également ceux avec de grosses qualités de communication orale et écrite, que nous considérons comme impératives. » Les entreprises d’expert-comptable n’attendent pas toujours de vous d’avoir toutes les compétences techniques. Elles cherchent des talents bruts.

« Nous recrutons des gens qui sont capables de travailler à plusieurs postes et pour une grande variété de clients, qu’ils soient auditeurs, comptables ou consultants dans notre unité de conseil », dit Stephen Carpenter, associé directeur pour la culture et la performance des collaborateurs et associé senior fiscal chez KPMG Australia, le siège de la région Asie-Pacifique. Ainsi, il nous faut des compétences flexibles : ils doivent être des communicants sûrs d’eux avec un appétit sain d’apprendre dans un milieu très dynamique ; ils doivent être capables de résoudre des problèmes et de participer à la réussite de résultats commerciaux ; ils doivent démontrer l’habilité de travailler efficacement en équipe ; et ils doivent être capables de mener les autres quand l’occasion se présente. »

Avant tout cela, toutefois, vous devez déjà avoir un pied à l’intérieur. De bons résultats académiques sont évidemment bénéfiques mais les entreprises expert-comptables attendent davantage.

« Quand nous cherchons à recruter des experts en comptabilité au sein du domaine bancaire à des niveaux de diplômés, être qualifié est important », dit Gregg Carnaffan, chef du recrutement des diplômés et du développement chez HSBC. « Les éléments qui différencient un grand candidat d’un autre, toutefois, sont ses expériences plus grandes and les compétences qu’ils apportent. Nous n’arrêtons pas de recevoir des candidatures de candidats qualifiés mais le travail volontaire, le soutiens à des clubs ou à des sociétés et l’expérience en général fournissent tous des grandes opportunités de démontrer des compétences que les employeurs comme nous apprécions. »

 

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici