☰ Menu eFinancialCareers

Secteurs décryptés – Les opérations

Si vous voulez vous immerger dans le monde nébuleux de la banque d’investissement, vous entendrez bientôt les mots de salle des marchés, de suivi de marché et de post-marché (front, middle et back-office).

Quand les gens parlent de la salle des marchés, ils parlent de la partie ‘sexy’ du domaine de la banque d’investissement – fusion et acquisitions ou ventes et négociations. Quand ils parlent de suivi de marché, ils pensent à des fonctions comme l’IT, la comptabilité financière et la gestion du risque. Quand il parle de post-marché, ils parlent des opérations.

A la différence des personnes en salles des marchés, ceux qui travaillent dans les opérations ne se coordonnent pas avec les clients pour générer des revenus et des profits pour la banque. A la place, cette division est une fonction de support – les professionnels des opérations soutiennent les gens de la salle des marchés pour s’assurer que tout fonctionne rondement et que la banque soit payée.

La principale mission des opérations est de compenser et de régler les transactions. Compenser les opérations implique de s’assurer que les résultats qu’une banque a obtenu d’une vente d’une garantie financière correspond à ceux de la banque ou de l’organisation à qui elle l’a vendu. Dans la plupart des cas, les transactions simples sont clarifiées automatiquement à travers les importants systèmes électroniques comme Euroclear, le système basé à Bruxelles.

Les règlements couvrent tout ce qui va de la préparation de la documentation requise pour une vente, à l’assurance que la banque a été payée pour toutes les parts qu’elle a acheté ou vendu. Les professionnels des règlements s’assurent que les stocks ou les parts achetés ou vendus par les traders des banques sont échangées contre la bonne somme d’argent.

Emplois et plans de carrière

En tant que junior travaillant en compensation et règlement des transactions, votre travail impliquera principalement d’intervenir quand un système informatique échoue. De temps à autres, les systèmes de compensation automatique sont défaillants, ce qui est appelé « exception ». Les spécialistes de la compensation passent le plus clair de leur temps à s’occuper de ces exceptions, en essayant de comprendre de ce qui a mal fonctionné.

Si vous travaillez en tant que gestionnaire des exceptions au bureau des règlements, vous serez surement amenés à parler à des traders qui prétendent avoir vendu des actions pour trois dollars là où l’acheter assure que le prix n’était que de 2 dollars, par exemple. Toutefois, il y a quelques zones du marché pour lesquelles la compensation n’est pas automatique et si vous travaillez pour l’une d’entre elles, on attendra de vous bien plus que de simplement régler les défaillances de la compensation automatique et des procédures de règlement.

En particulier, l’énorme marché des dérivés de gré-à-gré de 600 milliards de dollars continue de reposer grandement sur le traitement manuel, ce qui crée des problèmes. Des mesures sont actuellement faites en sorte d’automatiser et centraliser le processus de compensation et des règlements sur le marché des dérivés de gré-à-gré. Mais avant que cela arrive, des personnes sont requises pour remplir et envoyer la documentation.

Quand vous grimperez en haut de la hiérarchie des opérations, vous évoluerez vers des rôles plus stratégiques, et vous vous pencherez sur des problèmes tels que la rationalisation du processus d’exceptions ou dont les fonctions devraient être déplacées offshore.

Salaire et bonus

En règle générale, le plus exotique ou spécialisé est le produit sur lequel vous travaillez, le plus élevé sera votre salaire.

A Londres, un gestionnaire qui travaille sur des actions ou des règlements d’opérations sur titre à revenu fixe reçoit un salaire moyen de 60k-75k livres sterling (97k-121k dollars), selon les recruteurs de Robert Walters. Cela augmente à un maximum de 78k livres sterling (126k dollars) pour une personne travaillant sur les produits dérivés de gré-à-gré ou sur les ventes d’option sur devise et 65k-80k livres sterling (105k-130k dollars) pour les marchandises et les produits dérivés cotés.

En tant que junior, vous pouvez espérer entre 30k et 40k livres sterling (49k-65k dollars) au départ, avec un bonus de l’ordre de 5k livres sterling (8k dollars).

Les professionnels des règlements travaillant sur les produits dérivés à Hong Kong peuvent espérer à un niveau junior entre 48.7k et 66.6k dollars, grimpant jusqu’à 900k-1.3 million Hong Kong dollars (115.4k et 166.7k dollars) au niveau senior.

Entretemps, les professionnels des règlements sur le sol américain gagnent de 55k à 165k dollars de l’associé au poste de vice-président senior. Les directeurs d’exploitation peuvent gagner jusqu’à 185k-300k dollars.

Compétences recherchées

Quand les banques se chargent des postes au niveau des opérations, ils cherchent une combinaison entre la résolution des problèmes et les compétences de gestion du temps et du relationnel. A un poste, où la précision et la régularité sont absolument clés, l’attention au détail est aussi indispensable. A côté de ça, si vous voulez progressez, cela paie d’affûter ses compétences dans différentes sphères des affaires.

« Vous allez peut-être débuter dans les opérations, dans des zones telles que les règlements et la réconciliation, vous vous pouvez aussi être face à de la comptabilité et l’administration de fond, dit Andrew Dougherty, directeur général responsable des solutions alternatives et institutionnelles chez BNP Paribas aux Etats-Unis. Trouvez une entreprise qui crée un environnement vous procurant une exposition à tous les aspects du business. Cela vous permettra de devenir bien rodé et bien renseigné sur les différentes zones du milieu des opérations. »

Tandis que les professionnels des opérations ne rencontrent que peu les clients de visu, ils veillent essentiellement au bon fonctionnement de l’organisation et ainsi, tous les problèmes qu’ils solutionnent aident à améliorer l’expérience de la clientèle. De bonnes compétences de communication sont donc importantes, car les personnes impliquées dans les opérations traitent avec d’autres départements et d’autres fonctions au sein de la banque. Seriez-vous par exemple à l’aise si vous étiez amené à travailler avec un trader impatient?

Vikram Sud, responsable Asie-Pacifique des opérations et des technologies chez Citi, dit que les candidats doivent avoir «de fortes compétences relationnelles pour mener des équipes et interagir efficacement avec le milieu professionnel et les clients. Bien qu’axés sur le processus, ils devront en permanence relever le défi de bousculer le statu quo et devront se servir efficacement de la technologie pour améliorer l’expérience du client et gagner en efficacité.»

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici