☰ Menu eFinancialCareers

Inspection Générale : c’est le moment de postuler dans les banques !

©istockphoto/YinYang

©istockphoto/YinYang

Chaque année, les banques organisent leurs propres concours externes à destination des jeunes diplômés des grandes écoles de commerce, d’ingénieurs ou d’un troisième cycle universitaire en banque finance. Au Crédit Agricole, par exemple, la date limite de candidature a été fixée au 20 février 2012. Et pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus avant de postuler, la banque verte invite cette année les étudiants à la rencontre de sa prestigieuse Inspection Générale lors du Come & Welcome organisé le 16 février sur son campus Evergreen à Montrouge.

A la Société Générale, les inscriptions pour le concours 2012 sont déjà closes. Chez BPCE, la nouvelle campagne de recrutement se déroule du 1er février au 30 mars 2012. Enfin, chez BNP Paribas, il est possible de postuler tout au long de l’année via le site Internet de la banque. « Nous n’avons pas de concours externe (ni interne d’ailleurs) pour intégrer l’Inspection Générale. Les recrutements se font à 90% via la mobilité interne (à la différence d’autres banques) et les 10% restant sont des jeunes diplômés avec un cursus ingénieur ou finance », explique une responsable RH de BNP Paribas.

La plupart des grands groupes comptent trois inspections, travaillant chacune sur une activité différente : les inspecteurs quantitatifs (marchés de capitaux, asset management), les inspecteurs généralistes (banque de réseau, banque de financement, financements spécialisés) et les inspecteurs informatiques. Que vous passiez un concours ou pas, sachez que la sélection est rude : chaque groupe bancaire embauche quelques dizaines d’inspecteurs en moyenne chaque année. Mais le jeu en vaut la chandelle : ce corps de métier représente un véritable vivier de talents pour les banques qui forment leurs inspecteurs en vue de les préparer à de futurs postes de cadres dirigeants.

Un vivier de talents

Le passage par l’inspection générale, souvent perçu comme un accélérateur de carrière, peut se transformer en véritable voie royale vers les postes de direction, y compris vers la direction générale. Pour preuve, chez Crédit Agricole, un quart de l’actuel comité exécutif du conseil d’administration est passé par l’IG. « C’est une réelle école de formation managériale dont les qualités requises pour l’intégrer sont : avoir un esprit de synthèse, être rigoureux, persévérant et professionnel, et avoir des capacités d’adaptabilité quant aux diverses situations d’audit », explique Michel Le Masson, Inspecteur Général au groupe Crédit Agricole.

Au fil de vos missions, vous acquérez une vision transversale du fonctionnement d’un groupe bancaire et des connaissances dans des domaines variés. De plus, vous êtes amené à travailler avec des cadres de toutes spécialités et de tous niveaux de responsabilité. « Le métier d’Inspecteur requiert une large palette de compétences que l’on développe progressivement à la fois sur le terrain et lors de formations dédiées. Véritable école d’exigence, l’Inspection donne à chacun de ses collaborateurs l’occasion d’acquérir la rigueur nécessaire à la conduite de travaux d’audit, d’enrichir ses facultés de raisonnement sur des sujets d’analyse et d’apprendre à synthétiser et structurer son propos lors de la rédaction du rapport final », témoigne Fabien, 26 ans, diplômé de Sciences Po et de la Bocconi et Inspecteur Adjoint à la Société Générale.

Voici le parcours-type qui vous attend par exemple chez Credit Agricole : après deux mois d’une formation qui favorise votre intégration, vous prenez part à votre première mission en tant qu’Inspecteur-Auditeur. Au bout de trois ans environ, vous êtes nommé Adjoint à Chef de Mission pour une durée d’environ un an et demi. Vous managez alors des équipes et gérez des projets sur la durée. Un parcours réussi à l’Inspection Générale vous ouvre la porte à des carrières de haut niveau, dans les différentes entités du groupe Crédit Agricole. Chez BPCE, l’Inspection propose un parcours d’une durée de 6 ans, et chez BNP Paribas un parcours de 3 ans (9 missions) auquel il faut rajouter 2 années supplémentaires pour les chefs de missions.

Mission type

Source : Crédit Agricole

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici