☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : L’éternelle question : combien de cash vous faut-il pour partir à la retraite

Combien d’argent est-il nécessaire pour prendre sa retraite ? C’était la question que mes collègues et moi ne cessions de nous poser au début de notre carrière dans la City. Le fait même que nous débattions cette question suggère que nous ne nous épanouissions pas tout à fait dans notre travail. Cela dit, aucun de nous ne se faisait d’illusion quant à la raison qui nous poussait à bosser dur tous les jours. Nous n’étions motivés que par l’unique désir d’accumuler de l’argent, autant que possible, dans un laps de temps le plus court possible.

Nous comparions même les périodes de travail dans le Square Mile à des peines de prison… Ainsi on parlait de quelqu’un qui était sorti du métier après une décennie comme s’il avait écopé de dix ans alors que les professionnels qui étaient toujours dans la partie à 50 ans étaient surnommés des condamnés à perpète.

Mon cercle d’amis et moi-même étions des artistes ou des scientifiques contrariés. Nous avions vendu notre âme à la City simplement parce que les démons en costume à fines rayures nous avaient offert le meilleur prix. Nous savions parfaitement que la vie était courte et que le travail de forçat dédié aux spread sheets et aux clients fort désagréables n’était pas la manière dont nous avions souhaité vouer nos années de jeunesse sur cette planète. Mais nous avions conclu une affaire avec Mammon : nous te donnons un peu de notre jeunesse, en retour de quoi nous profiterons très vite d’une vie joyeuse et libre.

En 1998, nous nous sommes posés un moment pour essayer de déterminer le montant qui nous permettrait de vivre une existence raisonnable, c’est-à-dire sans prodigalités majeures ou peu, et qui nous ferait tenir sans souci financier jusqu’à ce que l’on quitte cette terre. Bien qu’il y ait des divergences d’avis, la valeur d’actifs net moyenne (actifs bruts moins l’endettement type prêt immobilier) sur laquelle nous nous sommes entendus était de…2,5 millions de livres (près de 2,9 millions d’euros).

Avec cela, vous pouvez acheter une maison convenable dans Londres (700k, soit 800k euros) et une petite bicoque à la campagne (300k, soit 343k euros). Nous avons ensuite supposé que l’on pouvait faire un retour annuel moyen de 5% après impôt sur les 1.5m de livres restantes (75k par an, soit 86k euros). Combinez-le avec 25k de revenu annuel (soit 29k euros) que votre partenaire et vous-même arrivez tranquillement à réaliser à partir d’activités quelconques et vous avez un salaire annuel après impôt de 100K, sans même avoir besoin de grignoter votre capital.

Bien sûr, il vous faut faire une croix sur les Ferraris, limiter le nombre de divorces et renoncer à envoyer vos enfants à Eton. Mais vous pouvez voyager indéfiniment, boire d’excellents crus, vous faire des restos régulièrement et ne jamais vous sentir véritablement contraint par l’argent.
En février 2008 (7 ans plus tard que prévu), à l’âge de 35 ans mes actifs nets ont atteint ce chiffre mythique et je m’en suis allé. Malgré un retour négatif sur mon capital en raison de mauvaises conditions de marchés, cette décision a été sans nul doute la meilleure que j’ai prise.

Le rôle principal de l’argent est de vous accorder la liberté de faire ce que vous voulez quand vous voulez. La poursuite infinie du gain et de biens clinquants conduit tout simplement à vous construire une cage dorée dans laquelle vous vous laissez piéger, repoussant ad vitam aeternam le plaisir dont il vous faudrait profiter lorsque vous êtes encore en forme et en pleine santé.
C’est peut-être un cliché mais c’est vrai:personne sur son lit de mort ne regrette de ne pas avoir passé plus de temps au bureau!


Geraint Anderson est l’auteur de Cityboy – Beer and Loathing in the Square Mile. Vous pouvez visiter son site Web ici.

commentaires (12)

Comments
  1. Des artistes et des scientifiques contrariés…. j’ai faillé m’étouffer de rire…
    De l’humour anglais ?!

  2. Ce récit montre en effet que les traders et autres recherchent à maximiser leur gain sur une très courte période. Il va de soi que cela suppose une prise de risque excessive et/ou de contourner les contrôles de la banque. Cela se traduit par des prises de positions du type de celles de M. Kerviel. Bien entendu, cela enrichit la banque. Conclusion la banque et les opérateurs sont gagnants et cessons de faire croire à l’opinion que Bouton et les autres ne sont pas complices …

  3. @Pathétique:

    Tu serais surpris de voir combien d’acteurs de la finance ont un background scientifique…

  4. XYZ, je crois que tu n’as pas compris mon propos…
    Pour info, je travaille en banque de financement.
    C’est juste le coté artiste et scientifique contrariés, qui me faisait rire ! Des artistes sur le marché financier !!!

    Oliv’ :
    100 % d’accord avec toi. Evidemment que Bouton est au courant et complice… Le système bancaire actuel est fait pour créer des situations tels que Kerviel. tant qu’on paiera autant ces acteurs financiers cela continuera !

  5. ha bon ? cela existe encore le droit a la retraite ?

  6. Je suis perplexe sur les 700 K pour une bicoque à Londres…

    Ou alors il parle du SE de Londres.

    Si on prend l’exemple de Hampstead ou je vis, avec ce prix on a à peine 2 bedroom flat, autant dire, pas grand chose. Faut alors être marié mais sans enfant.

    Cela dépend évidemment des quartiers.

  7. @ Phasme

    L’analyse a ete faite en 1998…apprends a lire stp.

  8. @Rapahel : il n’est jamais trop tard pour bien faire, tu te proposes pour me donner des cours ?

  9. @ Pathétique: c’ est la triste realite de l’Angleterre, tous les cerveaux sont absorbes par le milieu financier. En fait tous individus un minimum ”smart” seront influences a passer au moins qqs annees ds la finance , je pense a mon colleague maitre nageur, pousse par son prof d universite, pourtant exceptionnel avec les enfants; et les scientifiques, sans aucun doutes. Disons que le ratio de revenu est de 1 a 10. Seuls les convaincus ou dur d opinion restent sur leur voie. Les autres… aident a transformer ce pays en un desert social, ou rien d’ autre qu’une nation financiere.

  10. Bon ok je sais pas lire….je m’excuse

  11. @phasme

    Excuses acceptées

  12. en tout cas c’est pas en travaillant en BO/MO (parfois avec les memes horaires debiles que du trading a Londres) en France qu’on arrive a ce resultat
    maintenant je crois que le raisonnement tient en theorie mais n’est pas toujours possible a cause de differents aleas (crise, etc)

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici