☰ Menu eFinancialCareers

Un MBA pour faire carrière en finance : oui, mais lequel ?

MBA

Pas toujours facile de se repérer dans la jungle des MBA. Le premier réflexe est souvent de jeter un coup d’œil aux classements internationaux. A ce sujet, le Financial Times vient de publier le Classement Mondial 2012 des MBA. Force est de constater que les business schools anglo-saxonnes occupent le haut du pavé. On ne peut hélas pas en dire autant des écoles de commerce françaises, puisque à l’exception notable de l’INSEAD qui occupe la 6e place (en recul de deux places par rapport à 2011) et de HEC Paris qui conserve sa 18e place, aucune autre d’entre elles n’apparaît dans le Top 100 du FT !

1. Stanford Graduate School of Business

2. Harvard Business School

3. University of Pennsylvania (Wharton)

4. London Business School

5. Columbia Business School

6. INSEAD

7. MIT: Sloan

8. IE Business School

9. Iese Business School

10. Hong Kong UST Business School

Et encore, si l’INSEAD se classe dans le Top10, c’est parce que dans sa méthodologie, le FT retient comme critère principal la rémunération (salaire et progression salariale), loin devant la progression de carrière ou le taux de placement. Or, trois mois après leur sortie, 15% de la dernière promotion MBA n’avaient pas retrouvé d’emploi. Il faut dire que certaines promotions peuvent atteindre jusqu’à un millier d’étudiants…

Profil généraliste ou spécialisé ?

Pas toujours facile de se fier aux seuls classements. Mais certains d’entre eux, comme celui réalisé par Businessweek en partenariat avec Bloomberg, fournit de précieuses informations en indiquant par exemple quels sont les MBA préférés des recruteurs en finance. Ainsi, celui de Columbia est particulièrement apprécié chez Goldman Sachs et Credit Suisse, tandis que les MBA des écoles européennes type INSEAD et IMD sont davantage plébiscités par les grands cabinets de conseil en stratégie.

Une fois votre MBA sélectionné, la date d’inscription peut se révéler stratégique. En effet, les banques préfèrent largement recruter parmi les écoles qui proposent une formation en deux ans, car ce type de cursus permet d’intégrer un stage. Et pour les banques, ceci fait la différence : elles embauchent directement les étudiants de MBA après les avoir testé au cours d’un stage d’été de deux mois. A noter qu’une formation comme l’INSEAD dure seulement 10 mois. Si vous rejoignez la formation en janvier, vous aurez l’opportunité de suivre deux mois de stage en été. Chose impossible, si vous commencez la formation en septembre.

Enfin, dans le cadre de votre MBA, faut-il opter pour une spécialisation qui reste assez généraliste ou au contraire privilégier un programme orienté sur un secteur précis ? : « Plus on est pointu, plus le potentiel d’attractivité augmente mais il reste cantonné au secteur. Il faut donc être très sûr de son choix. Lorsque ces profils souhaitent changer de domaine d’activité au bout de quelques années, mieux vaut opter alors pour une formation de quelques mois, type executive MBA. Les recruteurs restent très conservateurs… », souligne Laurent Bergeruc, directeur des 3e cycles de l’INSSEC (Le Parisien.fr).

commentaires (1)

Comments
  1. une carrière en corporate finance peut être mais pas en banque. Bref je ne ne sais pas s’il est toujours judicieux de se lancer aujourd’hui dans la préparation d un MBA en général et dans ce domaine en particulier…

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici