☰ Menu eFinancialCareers

Nouveau débouché : Spécialiste en garanties de valeurs résiduelles

Alors que les activités de financements d’actifs (titrisation, structuration…) se portent bien, une nouvelle spécialité se développe : la garantie de valeurs résiduelles. Débutant, s’abstenir !

Apparue il y a quelques mois simultanément en France et à l’étranger, l’activité de spécialiste en garantie de valeur résiduelle consiste à permettre à une entreprise d’emprunter à moindre coût moyennant la souscription d’une assurance dite en garantie de valeur résiduelle auprès des assureurs de la place.

Souscrite par l’opérateur ou son partenaire financier, cette assurance en garantie de valeur résiduelle vise à sécuriser la valeur du bien à l’échéance du financement de l’actif, contribuant de facto à diminuer le taux d’intérêt et le montant du loyer, et in fine le coût global du financement, prime d’assurance incluse , explique Thierry Pierson, promoteur de la technique chez Marsh, au sein du département Project Finance & Risk Solutions.

Micro-marché en développement

Il s’agit toutefois d’un micro-marché qui se chiffre à quelques centaines de postes en Europe, banques et assurances confondues, et qui échappe aux cabinets de chasseurs de têtes , rapporte un assureur.

Méconnue de la plupart des acteurs des marchés financiers, la technique est toutefois promise à un bel avenir, si l’on en croit les opérateurs familiers des financements d’actifs. Résultat : les spécialistes en financements d’actifs classiques en mal d’évolution et d’autonomie ont donc une carte à jouer.

Expérience en banque de financement et finance de marché requise

Pour optimiser ses chances de séduire, les banques, les assureurs, ou encore les sociétés de courtage, les pré-requis nécessaires sont les suivants. Etre doté d’un bagage financier solide idéalement composé d’une formation mathématique, d’une expérience à la fois en banque de financement et finance de marché, sans oublier la maîtrise de l’anglais sont des qualités essentielles , détaille Thierry Pierson. Un esprit curieux, réactif, rigoureux et familier de la modélisation parachève ce portrait idéal du candidat.

Le seul bémol : les salaires. Equivalents à ceux offerts par les banques pour un même niveau d’expérience, ils n’intègrent pas des bonus du même ordre. Une simple question de temps ?

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici