☰ Menu eFinancialCareers

Combien vaut un trader commodities senior dans une grande banque ?

Un panel de chasseurs de tête évalue le salaire moyen de ce type de postes à Londres: un salaire de base de € 150,000 pour les traders qui ont plus de cinq ans d’expérience; et un bonus variable fonction de la société et du trader, généralement compris entre 100% et 150%.

Selon le bon sens commun et les lois de la physique élémentaire, tout ce qui monte doit un jour redescendre : cette loi n’a jamais été aussi vraie que dans le monde des matières premières. Il y a quelques années, les prix de presque toutes les matières premières étaient on ne peut plus bas et les perspectives de nombreux traders de matières premières semblaient peu encourageantes. Aujourd’hui, alors que les prix de l’énergie atteignent des niveaux record, que les métaux obtiennent de bons résultats et que même les produits agricoles voient leurs prix augmenter, la situation s’est complètement renversée.

Selon Mark Tomlinson, de chez Tsunami Trading Solutions, de nouveaux entrants arrivent sur le marché: Gazprom, par exemple, met en place une nouvelle division de trading avec une équipe qui devrait compter au final 21 personnes, tandis que le recrutement des Emission traders s’intensifie avec la mise en place du système européen d’échanges des droits d’émission (European Emissions Trading Scheme) qui sera lancé en janvier prochain. Au même moment, les banques d’affaires et les hedge funds qui étaient restés en marge des matières premières commencent à s’y intéresser, le trading de produits dérivés sur commodities est aujourd’hui une activité en pleine croissance non négligeable.

On constate un regain d’intérêt des banques d’affaires et même de plus petites boites, nous explique Tomlinson. Il ajoute que des sociétés privées de trading des commodities, telles que Trafigura, Glencore et Vitol, ont également activement développé cette activité.

Pourtant, même si le marché est très animé et que les sociétés se dépêchent de compléter leurs équipes pour éviter de souffrir de la grande pénurie de spécialistes décrite par Tomlinson, cette situation n’a pas eu pour conséquence une augmentation des salaires. Pas encore en tous cas.

La demande en personnel de qualité est forte mais les sociétés ne paient pas ce qu’il faut pour embaucher les bonnes personnes, explique Trish Collins, directeur du Exchange Consulting Group. Elle affirme qu’au lieu de payer de plus gros salaires, les sociétés ont préféré compter sur les chasseurs de tête pour déterminer leur besoin et leur recommander des traders avec de bonnes compétences.

Les recruteurs cherchent des gens avec un savoir-faire, qui ont connu les périodes difficiles et qui sont capables de gagner de l’argent dans des marchés en croissance aussi bien que dans des marchés difficiles.

Selon Collins, les deux principaux domaines de recrutement sont au niveau junior (des traders entre 25 et 30 ans ayant de bonnes connaissances en mathématiques et un ou deux ans d’expérience derrière eux) et au niveau senior (des traders connaissant bien le marché, ayant une longue expérience, une bonne compréhension des notions fondamentales et de bonnes connaissances techniques).

Combien gagnent donc des traders en commodities?

Dans le haut de la grille, pour des traders avec 5 ans d’expérience et plus, Collins évoque des salaires moyens compris entre € 13 000 et 170 000 ; pour des juniors, il évoque des salaires entre € 57 000 et € 80 000. Les bonus des juniors et des seniors, considérés comme très variables , sont parfois calculés sur le total des montants échangés, ou sont au contraire parfois fonction des performances de l’équipe ou de la société.

Selon Tomlinson, un trader avec 3 à 5 ans d’expérience peut espérer un salaire de base compris entre € 70 000 et 13 000 avec un bonus variable, fixé en fonction de la société: les bonus des banques d’affaires sont assez conséquents puisqu’ils peuvent atteindre entre 100 et 150% du salaire de base, de même que les bonus des sociétés de commodities et des hedge funds ; les entreprises de services publiques et les sociétés de pétrole ont au contraire tendance à être moins généreuses.

Qu’en est-il à moyen et à long terme ? Même si la loi de Newton demeure vraie, les prix des matières premières sont et demeureront caractérisés par une grande liquidité et volatilité, presque personne ne s’attendant cependant à un crack, qui ne pourrait être qu’une bonne nouvelle pour les salaires des traders.

Chiffres et commentaires fournis par The Exchange Consulting Group et Tsunami Trading Solutions

commentaires (3)

Comments
  1. je pense a l’année quand meme ! nn?

  2. Entre 70 K€ et 130k€ Annuel :)

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici