☰ Menu eFinancialCareers

Les salaires stagnent dans la banque et l’assurance

Le cabinet de recrutement Robert Half Banque & Assurance vient de publier son étude annuelle de rémunérations pour la période 2009-2010. Nouveauté par rapport à l’an dernier : la rubrique activités de marché a tout bonnement disparu. Dans la BFI, les fonctions supports représentent les postes les plus demandés (notamment dans le domaine du contrôle), à l’opposé des fonctions commerciales qui ont connu une forte baisse en termes d’opportunités, explique Caroline Le Canu, senior manager responsable du département Banque commerciale chez Robert Half. En banque commerciale, le marché est relativement atone en termes d’évolution de salaire, et les rémunérations variables ont baissé. Parfois, il est vrai, au profit de la rémunération fixe, certains établissements ayant décidé de réintégrer une partie du variable dans la partie fixe.

Par contre, on peut souligner le dynamisme du marché de la gestion de patrimoine dont les salaires ont progressé entre 4 et 7%, précise-t-elle. Un gestionnaire de patrimoine avec 3 à 5 ans d’expérience peut ainsi gagner un salaire fixe s’élevant jusqu’à 48k€ par an, contre 45 k€ l’an dernier. Son variable peut atteindre 8k€, et jusqu’à 50 à 100 % de son salaire fixe annuel s’il travaille en banque d’affaires ou dans un cabinet indépendant.

Idem pour l’assurance

Crise oblige, les progressions de salaires dans l’assurance sont désormais plus lentes que les années précédentes, où l’on enregistrait parfois des augmentations annuelles à deux chiffres. On assiste actuellement à une stabilisation de l’enveloppe des rémunérations, aussi bien à l’embauche que chez les personnes déjà en poste, confirme Mathieu Motillon, manager responsable des activités Assurances chez Robert Half France. Ceci dit, les augmentations individuelles au cas par cas sont toujours possibles et nous constatons que le variable se répand de plus en plus et touche aujourd’hui les fonctions supports.

Parmi les fonctions qui ont le vent en poupe, citons celle de chargé de clientèle assurance collective spécialisé dans la prévoyance, la retraite complémentaire ou l’épargne salariale. Le salaire brut annuel peut atteindre jusqu’à 85 k€ au bout de 8 ans d’expérience et 90 à 140 k€ au bout de 10 ans, auxquels s’ajoute un variable compris entre 5 et 35 k€ selon l’expérience. Enfin, si les besoins en actuaires demeurent élevés, les offres se sont recentrées vers des fonctions d’actuaires plus expérimentés, avec 5 à 7 ans d’expérience , complète Mathieu Motillon.

commentaires (2)

Comments
  1. et ils risquent bientôt de baisser, surtout pour les postes à faibles valeur ajoutée, au vue de la faiblesse des recrutements, les DRH vont être en position de force par rapport aux candidats.

  2. Pourquoi en France on est payé comme des chiens?

    Au UK, un salaire de 30k coute 30k a la boite. Un salaire de 30keuro coute combien au totale? Quasi le double!

    Alors ce n’est pas seulement les boites qui profitent du chomage et de l’augmentation de l’offre de main-d’oeuvre mais aussi car il y a un probleme structurel avec les salaires.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici