☰ Menu eFinancialCareers

Les banques améliorent leur information financière face à la crise

Les professionnels de l’information financière n’ont pas chômé : la longueur moyenne des rapports bancaires a augmenté de 3 %, à 317 pages, tandis que les autres documents (normes et principes comptables, états financiers, notes annexes) ont augmenté de plus de 20 % par rapport à 2007, selon l’étude annuelle qui vient d’être menée par KPMG auprès de 16 banques européennes (dont BNP Paribas et Société Générale pour la France) et intitulée Défi pour la transparence – Communication financière des banques européennes en période de turbulences .

Dans l’ensemble, les banques ont adopté une structure de rapport annuel identique, choisissant de commenter l’impact de la crise financière dans plusieurs parties des états financiers, plutôt que dans un chapitre spécifique , explique Marie-Christine Jolys, associée chez KPMG. Dans le rapport de la SocGen, qui compte plus de 400 pages, une note annexe à part décrit les instruments financiers affectés par la crise (RMBS, CMBS, CDOs…) tandis que BNP Paribas fournit un tableau des effets directs de la crise sur le résultat consolidé de l’exercice.

Complexité accrue

L’étude fait ressortir des notions précédemment négligées, comme le risque crédit ou le ratio de solvabilité. Au-delà des ajouts requis par les normes en réponse à la crise, les banques ont complété l’information financière par les recommandations des autres régulateurs. La qualité s’en trouve globalement améliorée , soulignent les rapporteurs (Agefi.fr).

Quoiqu’on puisse légitimement s’en féliciter, car cela apporte plus d’informations sur chaque banque prise individuellement, l’étude montre qu’il reste très difficile pour les usagers des états financiers d’évaluer la position relative des banques , indique Bill Michael, associé chez KPMG (Reuters). Cela s’explique essentiellement par les possibilités comptables offertes par l’IFRS (International Financial Reporting Standards), leur complexité et les difficultés qu’il y a à appliquer au secteur bancaire des normes comptables globales.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici