☰ Menu eFinancialCareers

Société Générale nomme à la tête de ses activités BFI… un directeur financier

Société_Générale

 

Décidément, la fin de l’année est propice aux remaniements des états-majors dans les banques françaises. Après BNP Paribas qui début décembre a annoncé une nouvelle organisation de sa direction générale, c’est au tour de Société Générale de confirmer le départ de Michel Péretié, responsable de la banque de financement et d’investissement (BFI), qui sera remplacé le 3 janvier prochain par Didier Valet, l’actuel directeur financier du groupe.

« L’expérience de Didier Valet en tant que directeur financier, sa connaissance globale des marchés de capitaux, des contraintes réglementaires et des attentes des investisseurs et sa forte capacité de leadership seront clefs pour conduire l’adaptation de notre banque de financement et d’investissement dans ce nouvel environnement », a commenté son PDG Frédéric Oudéa, qui ne tarit pas d’éloges à son égard (Next Finance). Car le fait que ce genre d’annonce intervienne au moment même où la banque planche à un vaste plan de réorganisation de sa BFI, qui devrait comporter d’importantes suppressions de postes, est tout sauf anodin.

La montée en puissance des CFO

Surtout que Michel Péretié est ce qu’il est convenu d’appeler un banquier star chez SocGen. Il avait repris en 2008 les rênes de la division la plus puissante de la banque, alors ébranlée par le traumatisme de l’affaire Kerviel. Transfuge de Bear Stearns, il avait été choisi à l’époque par celui qu’il devait remplacer, Jean-Pierre Mustier, pour incarner le changement de culture de la BFI de la banque, perçue alors comme trop autonome et trop risquée par les marchés, rappellent Les Echos.

Certes, le nouveau patron de SG CIB sera secondé par Christophe Mianné, l’actuel patron des activités de marché, qui a été nommé directeur général adjoint. Mais cette nomination témoigne de la montée en puissance des CFO en cette période de crise. Pour preuve, Didier Valet ne sera pas remplacé à son précédent poste par un banquier de la maison, mais par Bertrand Badré, l’ancien directeur financier de Crédit Agricole SA. Tout un symbole…

« Les CFO assument de nombreuses responsabilités qui impliquent de plus en plus de compétences en gestion et stratégie. La place essentielle du CFO au sein de l’entreprise se traduit à la fois dans son salaire et dans son étroite collaboration avec le PDG (CEO). Nombre d’entre eux ont des objectifs de carrière ambitieux », révèle ainsi le Baromètre Européen CFO 2011 de Michael Page rendu public début décembre et réalisé auprès de plus de 2 400 directeurs financiers.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici