☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : « La pénible expérience avec une recruteuse qui m’a fait perdre mon temps »

Je suis un diplômé expérimenté, actuellement à la recherche d’un travail en finance quantitative ou en trading algorithmique, à Londres. Je souhaiterais partager une récente expérience très désagréable que j’ai vécue lorsque j’ai postulé à un poste d’analyste programmeur au sein d’un éminent hedge fund londonien (ne le sont-ils d’ailleurs pas tous ?)

J’ai donc posé ma candidature auprès d’une recruteuse qui m’a demandé dans de très brefs délais de passer un test de logique et de raisonnement en ligne. Je l’ai rempli, malgré le fait que j’étais malade. Quelques jours plus tard, elle m’a demandé de me rendre à son bureau, ce qui représentait un trajet significatif pour moi. Malgré le fait que j’étais encore malade, j’y suis allé. Et je n’ai demandé aucun remboursement pour mes frais de déplacement.

J’ai réussi le test et j’ai été informé que l’entreprise me recontacterait une semaine après. Après deux semaines et demi, je n’avais toujours aucun retour. La recruteuse m’informe alors que l’entreprise ne l’a pas recontactée non plus. Et l’entreprise en question ne pouvait même pas confirmer qu’elle avait la copie de mon test.

Le processus dans son ensemble m’a fait perdre au final beaucoup de temps et d’argent. Je n’ai jamais été aussi énervé et déçu par un cabinet de recrutement. Ces gens sont censés être des professionnels, n’est-ce pas ?

Plusieurs mots me traversent l’esprit quand il s’agit de décrire l’entreprise cliente et la recruteuse. Les expressions les plus clémentes sont : « non-professionnels », « malhonnêtes », « incompétents ». Comment ces entreprises peuvent-elles se décrire à l’aide de superlatifs tels que « leader du marché » ou « pionnier dans l’industrie », alors qu’il semble leur manquer les bases du professionnalisme nécessaires pour s’occuper rapidement et assidument de leurs clients.

Je suis encore plus surpris que ma recruteuse soit l’une des plus reconnue du pays dans sa profession, un grand nom du recrutement. J’ose espérer que personne d’autre ne vivra cette expérience. Il faut que nous évitions ce genre de recruteurs, qui gaspillent le temps des demandeurs d’emploi en les faisant espérer avant de briser leurs aspirations, au moment même où l’on s’y attend le moins, et qui se comportent de manière non-professionnelle.

Le jour où les agences de recrutement seront soumises à des normes professionnelles plus élevées, comme celles qui régissent les médecins ou les comptables, les chargés de recrutement devront alors s’occuper des demandeurs d’emplois de manière honnête et professionnelle. Si j’avais parié un euro chaque fois qu’un recruteur m’a fait miroiter un poste, je serais un homme riche.

commentaires (1)

Comments
  1. Je me suis fait avoir des dizaines de fois dans des déplacements en Europe pour des entretiens infructueux qui m’ont fait perdre mon temps, mon argent et m’ont déprimé, lorsque j’étais jeune senior trader. Du coup pour parer à ces désagréments je ne me déplace jamais pour voir un Head Hunter, sauf si il est basé dans la région ou j’habite ou s’il peut organiser un vidéo conférence.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici