☰ Menu eFinancialCareers

Comment décrocher un job en banque dans un marché difficile ?

C’est le seul moyen de vous présenter sous votre meilleur jour et de dissimuler vos points faibles.

Dans la plupart des banques d’investissement, le recrutement des jeunes diplômés se déroule en trois étapes:

1. La concurrence n’a jamais été aussi intense sur le marché de l’emploi. Pour décrocher un job, il vous faut préparer soigneusement et à l’avance chaque étape du processus de sélection. Désormais, les candidatures se font souvent sur Internet, avec un ensemble d’informations à fournir sur son CV. Cela est souvent accompagné d’un test de raisonnement numérique, d’un questionnaire de personnalité, et parfois même d’un essai.

2. Première session d’entretiens avec des représentants des divisions concernées. Les personnes qui font passer ces entretiens sont formées pour repérer chez les candidats les qualités indispensables: capacité à communiquer, à résoudre des problèmes, à diriger une équipe et à gérer son développement personnel.

Sarah Watson, responsable du recrutement universitaire en Europe pour UBS, explique: “La capacité à travailler en équipe est l’une des compétences indispensables. On demande aux candidats de donner des exemples de situations où ils ont été amenés à travailler en équipe et de raconter comment ils ont contribué à atteindre les objectifs de l’équipe.”

3. Centre d’évaluation – cette étape comprend un entretien plus approfondi, ainsi qu’un exercice en groupe, une étude de cas et une présentation.

Voici des exemples de questions pour la première session d’entretiens:

  • Quel a été le plus grand challenge auquel vous avez été confronté?
  • Citez un exemple où vous avez résolu une situation difficile entre collègues.
  • Décrivez une situation où vous avez convaincu quelqu’un de faire quelque chose qu’il ne souhaitait pas faire auparavant.
  • Quelle est votre plus belle réussite?
  • Dans quelles activités vous êtes-vous impliqué à l’université?
  • Quelles sont vos motivations pour ce poste?

Tony Tucker, chasseur de têtes pour Executive Resourcing Group, et ancien cadre RH dans une banque d’investissement, rappelle combien la préparation aux entretiens est essentielle.

D’après lui, les banques, pour évaluer les compétences, organisent de plus en plus souvent des entretiens se voulant objectifs et élaborés autour des qualités indispensables pour un poste. Après avoir établi la liste de ces compétences, les recruteurs mettent au point un questionnaire servant à en repérer la présence éventuelle. On pose les mêmes questions à chaque candidat.

M. Tucker explique: “Si l’on veut tester vos qualités de vendeur, on peut vous demander de citer des moments dans votre vie où vous avez réussi à vendre quelque chose. Si vous savez déjà avant l’entretien quel type de compétences sont recherchées, vous serez d’autant plus favorisé, car vous pourrez réfléchir à des situations démontrant ces qualités; vous saurez quoi répondre à l’assaut de questions de votre interviewer.”

Lesley Wilkinson, responsable du recrutement chez Citigroup, explique: “Chez les jeunes diplômés, nous recherchons des compétences de base telles que les capacités d’analyses et relationnelles, la connaissance de soi-même, l’aptitude à travailler en équipe et un état d’esprit global.”

Nadia Capy, responsable marketing pour les jeunes diplômés chez Deutsche Bank, indique qu’en remplissant le formulaire de candidature, les étudiants doivent mentionner des expériences quotidiennes où ils ont prouvé certaines compétences.

“Essayer de raconter des expériences que vous avez vécues. Quand on vous pose une question sur le travail en équipe, vous pouvez par exemple mentionner une équipe sportive, ou un projet collectif sur lequel vous avez travaillé.”

Mme Capy conseille de ne pas trop rentrer dans les détails: Vous seriez tenté de dire par exemple: “j’ai été désigné pour diriger l’association financière de mon université pendant un an, impliquant la recherche de sponsors et de fonds auprès d’organisations, ainsi que la mise en place d’une équipe de membres de l’association”; ou bien :” j’ai créé un club de hockey féminin, alors qu’il n’en existait pas encore”.

Elle rappelle que l’on peut demander aux candidats de développer certains points pendant l’entretien.

Méfiez-vous néanmoins de la surpréparation. Faye Farrant, responsable du recrutement pour Bank of America, souligne: “Le pire de tout sont les réponses sorties tout droit d’un manuel; elles sont rapidement identifiées quand on pose d’autres questions au candidat sur le même sujet et qu’il est incapable d’y répondre. Ce que l’on recherche, ce ne sont pas tant les connaissances du marché et l’expérience, mais plutôt la motivation, la capacité à travailler en équipe et les qualités sociales.”

Mme Waston chez UBS, confirme: “Même si nous ne nous attendons pas à ce que les candidats aient beaucoup de connaissances sur le secteur bancaire, il faut qu’ils nous communique leur envie d’apprendre ce métier. Un candidat qui vient pour un entretien doit montrer qu’il s’est bien renseigné sur le secteur pour lequel il postule.”

Par exemple, pour faire bonne impression, assurez-vous de rencontrer des banquiers qui travaillent dans le secteur qui vous intéresse.

Voici les clés du succès:

  • La préparation: recherchez des informations sur la société, sur Internet et dans les journaux, et consultez le site Internet de l’entreprise etc.
  • Rappelez-vous que votre enthousiasme et votre motivation vous mèneront loin.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici