☰ Menu eFinancialCareers

L’ESSEC parmi les meilleures écoles de commerce, vraiment ?

La grande école de management de Cergy Pontoise se hisse en tête du classement 2011 des écoles de commerce post-bac réalisé par l’Étudiant. Parmi les critères retenus : les accréditations, les doubles diplômes, la reconnaissance par l’État, la durée d’obtention du visa, du grade master, les salaires d’embauche, le nombre d’apprentis, ou encore le nombre d’ouvrages publiés par les enseignants.

Il faut dire que depuis qu’il a pris les commandes de l’ESSEC il y a 10 ans, son directeur Pierre Tapie, également connu pour être le président de la Conférence des Grandes Écoles (CGE), a permis à l’école de connaître un essor important, avec notamment la signature d’accords de double diplôme avec de prestigieuses universités françaises (Centrale, Normale Sup) et étrangères, et une implantation d’une antenne à Singapour. L’objectif du patron de l’école : figurer en 2015 dans les 20 business school les plus influentes du monde .

Des erreurs de stratégie et de gestion

Pourtant, cet objectif pourrait ne jamais être atteint car Pierre Tapie fait actuellement face à ce qu’il est bien convenu d’appeler une crise de confiance. Pour preuve, le mois dernier, à la question Avez-vous confiance dans le directeur général pour diriger l’ESSEC dans les prochaines années ? , 80 % des professeurs qui se sont exprimés ont voté non. Le bilan de la direction est sombre : déficit de plusieurs millions d’euros, perte de confiance de la part du personnel, retard extraordinaire de décisions cruciales, grands projets sans rapport avec la situation actuelle , déplore le Syndicat des Professeurs dans un communiqué.

Le syndicat désapprouve aussi certains choix stratégiques en matière d’expansion internationale comme l’agrandissement du campus de Singapour ou l’alliance avec quatre écoles étrangères. La concurrence est redoutable. L’enjeu, c’est de savoir s’il y aura des Français dans la cour des meilleures business schools mondiales, rétorque Pierre Tapie. Pour le reste, il relativise : Si un directeur général se met à trembler dès que quelques personnes expriment leur mécontentement, autant qu’il change de métier. Pour autant, je prends ces inquiétudes très au sérieux (Le Monde.fr).


Remonter doucement la pente

Dans un long article qu’il consacre à l’école, le Nouvel Obs revient notamment sur la raison essentielle de la disparition, ces dernières années, de l’école dans les palmarès mondiaux des MBA mais aussi des Masters en management. Tout a commencé lorsque les dirigeants de l’ESSEC ont proclamé que l’école était un MBA. Car si les étudiants de l’ESSEC débutent avec de bons salaires, ceux-ci sont sans rapport avec ceux des MBA des autres écoles. Depuis, l’école a renoncé à l’appellation MBA et a fait sa réapparition dans les classements de masters en management. Mais le mal est fait : dans le classement européen 2011 du Financial Times, elle n’est classée que 8e, derrière ESCP Europe et HEC qui sont respectivement 2e et 3e.

Du chemin reste donc à parcourir pour retrouver le lustre d’antan. D’ores et déjà, pour renflouer les caisses de l’école, Pierre Tapie a décidé de faire appel à la générosité des 40 000 anciens, grâce à la toute nouvelle Fondation Essec dont l’objectif est de récolter 30 millions d’euros d’ici 2015. Sauf que d’après le Nouvel Obs, les relations entre le directeur et l’association des anciens élèves seraient mauvaises. Décidément, l’ESSEC n’a pas fini de faire couler de l’encre dans les médias…

commentaires (2)

Comments
  1. En tout cas, n’importe qui n’intègre pas l’ESSEC!!!

  2. Sur quels éléments se fonde cet article? Un mécontentement du personnel vis à vis du Directeur de l´école et une huitième place dans un classement européen. Est-ce suffisant pour discréditer cette institution? Les conflits qui opposent aujourd´hui une partie du corps enseignant à la Direction portent avant tout sur des problèmes administratifs, pas sur le positionnement de l´école. La huitième place dans le classement du Financial Times est une place privilégiée, que deux écoles en France ont réussi à surpasser. Pour information, d´autres classements internationaux placent l´ESSEC devant l´ESCP Europe et HEC.
    Cet article fait également mention au début de l´ensemble de l´ensemble des partenariats prestigieux mis en place ces dernières années. Pas mal pour une école en perte de vitesse… Enfin, cette école reste le deuxième choix des étudiants de classe préparatoire.
    Merci donc de ne pas rédiger de tels articles sans procéder à une recherche suffisante sur le sujet.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici