☰ Menu eFinancialCareers

Les trésoriers d’entreprise ont vu ces dernières années leur salaire augmenter

A difficult jump into private banking

A difficult jump into private banking

L’Association française des trésoriers d’entreprise (AFTE) et Robert Half International France viennent de dévoiler les résultats de leur 4e étude (les précédentes ayant été menées en 1999, 2001 et 2006) relative aux trésoriers d’entreprise. Il ressort de cette enquête métier réalisée à partir d’une web consultation auprès des professionnels concernés qu’en 2011, les trésoriers d’entreprise ont touché une rémunération moyenne annuelle de 83 k€, avec une part variable supérieure à 10 % (pour 57 % d’entre eux) et des avantages en nature (pour 85 % d’entre eux).

Une part plus importante de trésoriers perçoit plus de 100 k€ que celle constatée dans l’enquête précédente (29,7 % contre 20,1 %). Une part plus faible de trésoriers perçoit moins de 40 k€ que celle constatée en 2006 (6,9 % contre 8,7 %). Quant à la valeur médiane (qui partage l’échantillon en deux) elle a progressé de 10 k€ par rapport à 2006 et se situe autour de 80 k€. Enfin, la part de rémunération variable, si elle représente toujours moins de 20 % de la rémunération annuelle pour plus de 80 % des trésoriers, il apparaît qu’un taux croissant de trésoriers perçoit entre 10 et 20 % de leur rémunération sous forme variable. Sans surprise, le taux de rémunération variable croît fortement avec le niveau de rémunération du trésorier.

GRS

Cette évolution favorable du package salarial est notamment remarquable chez les trésoriers appartenant à un grand groupe. Elle accompagne l’évolution de leur fonction. La dernière crise financière leur a donné de la visibilité au sein de leur entreprise tout en confirmant l’importance de leur rôle , explique Fabrice Coudray, directeur de Robert Half International France. En ces temps de crise, où la gestion des financements redevient une activité majeure, la profession semble donc promise à un bel avenir.

Les éléments qui vont influencer l’évolution du métier de trésorier dans les 5 années à venir sont en premier lieu les systèmes d’information, ainsi que les contraintes réglementaires, avec notamment Bâle III, alors qu’elles n’étaient pas mentionnées lors de la précédente enquête , indique pour sa part Richard Cordero, délégué général de l’AFTE qui regroupe 950 membres actifs trésoriers des entreprises publiques et privées de toutes tailles ainsi que des membres correspondants (banquiers, consultants, etc.).

Signe de la vitalité de ce métier en charge de la gestion des flux, des négociations bancaires, du reporting, des études, de la gestion des financements et de la gestion des risques de change : à la demande des professionnels, l’AFTE s’est récemment associée à l’université Paris1 Panthéon Sorbonne pour créer un Master 2 spécialité Trésorerie d’Entreprise ayant pour objectif de former des cadres financiers spécialistes de la gestion des flux et des risques financiers.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici