☰ Menu eFinancialCareers

La titrisation va-t-elle renaître dans l’assurance ?

La France vient de transposer la directive européenne en matière de réassurance, donnant aux assureurs un accès simplifié aux opérations de titrisation. Alors que le métier est en totale déshérence dans la BFI, l’assurance pourrait bien prendre le relais du recrutement.

Les cabinets n’ont pas reçu de mandats pour effectuer de tels recrutements à ce jour, mais les choses commencent à se mettre en place. La transposition de la directive en droit français améliore la compétitivité de la Place de Paris en matière de titrisation de risques d’assurance. On constate que des asset managers français s’organisent pour profiter des nouvelles possibilités en la matière , note Étienne Maillard, en charge des practices financements structurés, private equity et M&A chez Michael Page Executive Search.


Perspectives à long terme

Malgré de grosses différences au niveau de la rémunération entre la BFI et l’assurance, des mouvements pourraient avoir lieu si la crise perdure. En 2001-2003, des spécialistes LBO ont bien rejoint le retail banking après avoir été de nombreux mois sur la touche , rappelle Jérôme Hacquard, associé en charge du département private equity, financements structurés & corporate finance du cabinet de chasse spécialisé Singer & Hamilton.

Une aubaine donc pour les banquiers qui cherchent à donner un nouveau souffle à leur carrière. De surcroît, nombre d’analystes et d’économistes prédisent une poursuite significative de la croissance du marché des Insurance Linked Securities (ILS), apparu il y a maintenant une dizaine d’années.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici